Partagez | .
 

 Intrigue 1, première partie : Débarquement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
•• Messages : 251
•• Points : 2173

MessageSujet: Intrigue 1, première partie : Débarquement   Ven 20 Sep - 21:04

Débarquement

Intrigue 1

Première partie


Vos regards croisent les autres personnes qui sont assisses avec vous. Vous sentez une légère secousse qui vous fait sentir le départ imminent. Le stress vous envahit légèrement. Cela fait plus de 97 ans que plus personne n’est allé sur terre. Vous serez les premiers, les premiers à survivre et à découvrir. L’adrénaline augmente. Vous ne sentez plus votre cœur tellement il bat vite. Les secousses commencent. Elles sont violentes, une preuve que vous rentrez dans l’atmosphère terrestre. Vos mains ne vous obéissent plus. Elles se tiennent aux harnais de toutes vos forces. Votre regard se perd. Certains s’évanouissent. D’autres leur harnais ne tiennent pas. Ils font un vol plané à travers la navette. Un choc violent accompagné d’un vacarme, vous vous croyez mort. En réalité, vous venez d’atterrir. Ils vous restent plus qu'à vous détacher. Vous attendez un moment debout et c'est là que quelqu'un décide d'ouvrir la navette.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Intrigue 1, première partie : Débarquement   Dim 22 Sep - 15:55


Intrigue 1, Débarquement
Ft. les débarqués
Mes yeux s'ouvrirent. Je voyais tous ces jeunes, les âges variaient, certains semblaient effrayé par ceux qui se tenaient à leurs côtés. La plupart avait de quoi. Ici tous les criminels de l'Ark avaient été mélangés. Un jour ou l'autre, ça finirait en bain de sang. Mais pour l'instant, par delà la peur, il y avait l'excitation qui brillait dans les yeux de chacun. Je ne peux cacher que moi aussi j'étais pressé de débarquer enfin. Nous venions de décoller et tout le monde était silencieux. Je regardais autour de moi, ce vaisseau était plein à craquer. Des gens que je connaissais, d'autre pas le moins du monde. Faut dire que en prison j'avais pas fait énormément de rencontre. Je voyais Aàrhon quelques sièges près du mien. On avait toujours été très proches lui et moi. Nos familles se ressemblaient beaucoup. Il y avait pas mal de jolies filles, des beaux mecs aussi. Je ne savais pas pourquoi mais je sentais que j'allais m'amuser sur Terre. Il y eut une première grosse secousse. Elle fit trembler tout mon corps. Je m'accrochais à mes harnais alors que les secousses se firent de plus en plus nombreuses. Nous entrions dans l'atmosphère terrestre. Certains lachèrent des cris alors que leurs harnais lâchaient, mes harnais à moi tremblaient dangereusement. Je crispait tout mon corps et me retenait de mon mieux. Il y eut un énorme choc. Mes harnais lâchèrent, mes genoux heurtèrent le sol violemment. Puis plus rien. Tout le monde se détachait. Nos yeux fixés sur la porte. Quelqu'un l'ouvrit. Je m'avançais à l'extérieur. La lumière m'éblouit quelques instants. J'étais le premier à sortir du vaisseau. Je posais mes pieds sur la Terre. Je regardais autour de moi, le souffle coupé un sourire aux lèvres. D'autres personnes me rejoignirent. Nous étions enfin sur Terre. Je m'avançais encore. Je sentais une présence à côté de moi. Ce qui me fit immédiatement reprendre mon visage froid et fermé, mon sourire sadique et sarcastique. Mon air du gars qu'il faut pas emmerder. Je savais que l'Ark avait prévu que nous nous déchirions un moment ou un autre. Je devais montrer que je n'étais pas une potentielle proie. Je regardais la fille à côté de moi. Je la connaissais vite fait. C'était...Ireland je crois, dans mes souvenirs c'était une fille gentille, naïve, je me demandais ce qu'elle foutait là. "Incroyable hein ? je paries que même en cours ils t'ont pas décrit un truc comme ça. Et sinon, tu fais quoi par ici petite ? T'as volé la poupée d'une autre fillette ?" Un regard taquin dans les yeux. Avant Elena et moi nous avions l'habitude de la taquiner. Je voyais qu'elle avait changé, mais je ne pouvais m'en empêcher.
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
avatar
•• Messages : 968
•• Points : 2487

MessageSujet: Re: Intrigue 1, première partie : Débarquement   Dim 22 Sep - 18:55



Le débarquement
I believe. I can fly. GOD
Ses mains étaient cramponnées à son harnais. Dans sa tête, des milliers d’insultes passèrent en boucle. Des questions venaient des fois dans sa cervelle pour savoir qu’est-ce qu’elle foutait ici ? C’était la première fois que The Ark envoyait des personnes sur terre ! Enfin dans ses souvenirs ! Est-ce que ça allait tenir le coup. Elle en savait rien. La panique semblait lui mettre des pensées les plus folles dans sa tête. Son regard se portait sur son voisin puis sur ceux d’en face. Ils étaient encore dans l’espace. Et c’est là qu’elle le vit ! Lui ! Cette andouille de Eaton ! Il était dans le vol. Elle avait du zappé sur son dossier ou l’ignorer en croyant que c’était une blague. Mais non. Il était bien là ! Son regard ne le lâchait pas un instant. Cela la calmait en même temps. C’était réconfortant de le savoir dans cette navette. Ses doigts se serrèrent encore plus dans les harnais. Sa respiration eut un hoquet quand la navette rentra dans l’atmosphère. Les yeux fermaient. Elle faisait tout pour se calmer. Elle entendit des gens volés à travers la navette. Bordel ! L’ark n’était pas capable de faire que ça tienne ! Tout se passa assez rapidement au bout d’un moment.  Elle eut du mal à bouger une fois arrivé. Quelqu’un l’aida à se détacher. C’était sa voisine de voyage. Elle se mit sur ses pieds. C’était assez dur au début de pouvoir se sentir debout sur la terre. La gravité n’était pas la même que sur la navette. On se sentait plus lourd. Kara se dépêchait de sortir pour sortir de la navette et s’appuyait contre un arbre pour reprendre son souffle. Des nausées, voilà tout ce qu’elle avait… Des nausées. Son ventre n’avait pas supporté le voyage. Dans sa tête, elle pestait et se disait que l’autre beau ! Lui, il n’avait sûrement rien et qu’il devait se régaler d’un tel spectacle. Elle ferma les yeux un moment et se concentra sur l’air qui lui caressait le visage. C’était une nouvelle vie qui s’offrait à elle.

▲ ▲ ▲ ▲ ▲ ▲




    E S P I O N N E  D E  L ' A R K
    « Travailler. Je n'avais que cela pour me faire des illusions et fuir la réalité. Des choses ne changeront pas comme cette rivalité familiale. Je resterais dans mon esprit de gagnant. Même s'il y a tellement à perdre. »


Dernière édition par M. Kara Seavers le Dim 22 Sep - 23:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the100.forumactif.org/t39-m-kara-seavers-le-coeur-d-une-f
avatar
•• Messages : 552
•• Points : 2006

MessageSujet: Re: Intrigue 1, première partie : Débarquement   Dim 22 Sep - 21:06



{ see the world throught my eyes every day is a surprise }
-----------------

Une secousse violente fit voler certains délinquants qui devaient visiblement ne pas être correctement attachés. La navette venait de pénétrer dans l’atmosphère de la planète Terre. Plus que quelque seconde et elle s'écrasera sur la surface. J'observais toutes les têtes d'un seul coup d'oeil. Pourquoi est-elle là, elle ? Kara en délinquante, je croyais qu'elle était dans le gouvernement. Pensais-je en fusillant du regard la jeune blonde qui était assise dans le rang d'en face. Elle ne sortira donc jamais de ma vie ! Un homme fit un décompte près de moi. 3...2...1... Je n'arrivais plus à respirer suite au choc. Je pris deux bonnes minutes avant de pouvoir reprendre le contrôle de mon corps. Après avoir réussi à enlever mon arnet, je me levais pour me rapprocher de la porte. Un homme actionna une manette rouge, ce qui ouvrit les portes en grand. Je fermais les yeux et inspirais profondément. L'air était pure, le paysage magnifique, on aurait dit le paradis. Enfin, un paradis remplie de délinquant, mais bon. L'un après l'autre, nous sortîmes de la navette pour admirer le paysage. Je vis Kara se diriger vers un arbre en se tenant le ventre et la bouche. Elle s’apprêtait à vomir. Mal de l'air, ou mal de Terre ? me demandais-je en souriant. Je me frottais la nuque lorsque j'entendis une personne gémir derrière mot. C'était l'un des délinquants qui s'étaient malheureusement détachés trop tôt. Son visage était en sang, son épaule déboité. Automatiquement, je me suis dirigé vers lui pour essayer de l'aider mais je compris vite que c'était peine perdu. Il crachait du sang, n'arrivait plus à respirer. Ses côtes étaient probablement pétées. L'os avait dû percer son poumon. Il ne lui restait quoi, une minute à vivre. Je pris sa main et la posa sur son torse. J'attendis qu'il donne son dernier souffle avant de lui fermer les yeux. Je m’empêchais de montrer ma peine. C'était la partie la plus dur de mon métier, voir des gens mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Intrigue 1, première partie : Débarquement   Lun 23 Sep - 18:34


Le tout, lorsque l'on est embarqué dans une navette vous emmenant sur la Terre, une Terre dévastée cent ans plus tôt, empoisonnée et retournée à l'état sauvage, c'est de ne pas réfléchir à ce qui pourrait vous arriver une fois en bas. Ne pas réfléchir non plus à ce que vous quittez, en sachant fort bien que tout ce que vous avez connu n'existera plus pour vous. Non, on ne doit pas penser à cela. Pas y penser... Mais alors à quoi? Aux délinquants assis tout autour? On a mis tous les criminels dans le même panier, mais combien ont commis un crime qui peut les rendre coupable réellement. Qui parmi eux n'a fait que voler de la nourriture? Ou bien enfreindre une des nombreuses règles de l'Ark, sans qu'ils y fassent réellement attention? Draco pouvait les entendre. Spéculer sur ce qu'ils trouveraient, face à quoi ils seraient confrontés. Mais tout ça ne l'intéressait pas. Il se moquait de l'avenir, tout ce qui comptait était le présent. Et puis sa soeur, sa précieuse frangine, seule au sein de l'Ark. En toute honnêteté, il n'arrivait pas à savoir lequel des deux était le plus à plaindre: le cobaye ou l'abandonnée.
Une secousse, plutôt violente. Les voilà entrés dans l'atmosphère, proches de l'arrivée. L'appréhension commençait à poindre, les questionnements. Allaient-ils droit au massacre? Parce qu'en fin de compte c'était fort possible que ce soit le cas n'est-ce pas? Personne n'en savait rien, pas avec certitude au moins. C'est pour cela que tous avaient commis un crime, que les innocents ne partaient pas. Les innocents iraient plus tard.
Vint ensuite le décompte. Trois ... Deux ... Un ... L'atterissage fut bruyant, brutal, ne laissant personne indifférent, l'adrénaline se mêlant à l'angoisse qu'ils pouvaient tous ressentir. Une fois son harnais enlevé, le blond descendit à la suite d'une fille brune qu'il n'avait jamais vu de sa vie. Il était impressionné. Vivre sur l'Ark n'avait préparé personne à ce spectacle. A la Terre. Sans doute l'endroit le plus beau qu'il n'avait jamais vu. Un peu chancelant, il décida de reprendre son souffle, remarquant qu'il n'avait pas osé inspirer depuis sa descente. S'éloignant de quelques pas des autres, cherchant tout de même Sean du regard, il eut l'ombre d'un sourire. Il semblait bien de nouveau libre, il était sur Terre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
•• Messages : 968
•• Points : 2487

MessageSujet: Re: Intrigue 1, première partie : Débarquement   Lun 23 Sep - 20:27



Le débarquement
I believe. I can fly. GOD
Elle le sentait. Son regard allait derrière elle. Il était là. Un sourire aux lèvres, ça ne l’étonnait même pas. Il fallait qu’elle fasse quelques choses. Kara ne pouvait pas rester contre son tronc. Il fallait qu’elle agisse. Elle mit une main sur son ventre. Elle supportait très mal le voyage. Le mal de l’air, on pouvait mettre là-dessus. Elle prit son courage à deux mains. Elle se détacha de son tronc. Elle vit Aàhron en train de tenir la main d’une personne qui venait de mourir. Il lui fermait les yeux. La jeune femme avait envie de compatir. Kara n’était du genre à supporter les gens mourir. Ce n’était pas son truc. C’était les ordinateurs, les circuits et tout ce qui y toucher. Elle s’approcha de lui pour poser sa main sur son épaule. C’était comme si elle voulait le reposer et lui montrer qu’elle compatissait. C’était plus fort qu’elle. Cette sympathie l’avait possédé. Elle lui prononçait peut-être pour la première fois peut-être des mots gentils. Elle se ressaisissait rapidement.

« Tu pouvais rien faire pour lui. On ne peut pas sauver tout le monde…….. » Une légère pause. « Cela change pas tu restes un crétin. »

Fuyant le moindre de ses regards. Son regard se perdit sur le corps qui se trouvait à terre. La jeune femme n’avait pas l’habitude de voir un mort. Il semblait se reposer. Il semblait être en paix. Avait-il au moins pu admirer pleinement du paysage. Il était au moins mort libre. La jeune femme resta bloquer sur lui avant de se détacher. Des câbles. Il lui fallait un paquet de câbles. Si Aàhron lui avait parlé, elle ne se serait pas rendu compte. Elle supposait qu’elle devait être encore plus pâle. La jeune femme rentra dans la navette pour se diriger vers sa place. Elle sortit son sac en dessous de son siège. Elle vérifia si elle avait bien son collier autour du cou. Le cachant sous ses vêtements, son regard trouva ce qu’il l’intéressait. Une télé sur le mur, elle avait oublié à ce détail. Il se trouvait dans un coin de la navette. Elle se mit en équilibre sur un siège pour s’approchait et voir si cette trouvaille était reliée à quelque chose. Peut-être, que si elle bidouillait ça… Cela pourrait leur servir à un truc ? Elle regrettait de n’avoir pas demandé de l’équipement pour ce genre de connerie… Elle aurait pu facilement le remettre en état dans l’Ark. Elle se mettait en tête les plans de la navette pour savoir s’il y a avait de l’électricité quelques choses comme ça ! Elle brouilla son image de la tête du mort pour rester opérationnelle. La nausée commençait à la posséder à nouveau. Non, elle garderait son dernier repas dans son ventre. Connerie de voyage. Elle descendit de son perchoir pour s’appuyer puis s’asseoir un peu. Elle revoyait son supérieur lui dire : « Bouge ton cu Kara, tu crois que tu es en vacance là ! Reste opérationnelle, sinon tu me referas cette série de pompes. ». Un sourire s’installa sur son visage pendant qu’elle s’adossait pour reprendre sa respiration. Elle se disait qu’elle avait vécu une année d’enfer…

▲ ▲ ▲ ▲ ▲ ▲




    E S P I O N N E  D E  L ' A R K
    « Travailler. Je n'avais que cela pour me faire des illusions et fuir la réalité. Des choses ne changeront pas comme cette rivalité familiale. Je resterais dans mon esprit de gagnant. Même s'il y a tellement à perdre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the100.forumactif.org/t39-m-kara-seavers-le-coeur-d-une-f
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Intrigue 1, première partie : Débarquement   Mar 24 Sep - 14:42

Qu’était-il donc allé faire dans cette galère ? Poursuivre son destin était plus dangereux qu’il ne l’avait imaginé, mais il ne l’aurait pas fait s’il n’avait pas été sur que cette fille était celle qu’il lui fallait. Elle s’était sacrifiée pour lui éviter la prison, il la retrouverait coûte que coûte. Sinedd avait profité de son travail dans la sécurité pour en apprendre plus sur ce fameux projet qui consistait à envoyer les délinquants sur Terre. Il était évident qu’ils enverraient Shrader avec le reste. Il lui avait fallu deux jours pour se décider et préparer son infiltration. Aller dans la zone sécurisée où se trouvait la navette ne lui avait pas posé de problèmes majeurs. Son badge ouvrait toutes les portes. Il s’était caché dans un coin en attendant que la zone soit évacuée avant le lancement, pour pouvoir s’introduire dans la navette juste à temps pour que les portes se verrouillent.

Sinedd n’avait pas eu le temps de s’installer quelque part lorsque le lancement fut enclenché. La secousse le projeta contre une paroi, ce qui lui permit de pouvoir s’agripper à des câbles qui couraient le long des murs. Le calme fut de courte durée, le tendre accueil de l’atmosphère terrestre fit valser toute la navette, et électrisa les câbles que la main du jeune homme tenait fermement. Sinedd lâcha tout presque assommé par le coup de jus, et fut plaqué sur le sol lorsque les parachutes se déclenchèrent. Tombant violemment à plat ventre, le choc lui écrasa le tazer qu’il avait conservé dans la poche interne droite de sa veste contre les côtes. Jamais il n’avait ressenti une telle douleur, et pourtant l’électricité qu’il avait reçue l’avait envoyé dans un état second. Se tenant le côté droit de son torse, il tenta de se redresser, se collant le dos contre une paroi. Le monde devenait flou, le son de l’air dans les ballons, des crépitements électriques et des cris de douleur s’assourdissaient. Sinedd avait un mal de crâne terrible, il ne parvenait plus à réfléchir.

Puis soudain, plus rien. La navette venait d’atterrir.  Le jeune garde ouvrit un œil puis l’autre et découvrit le carnage qu’avait causé ce périple. Il se releva avec difficulté et se tenant toujours les côtes avec précaution, essaya de se frayer un chemin parmi tous les jeunes qui se trouvaient là. Le choc ne lui avait pas fait perdre son objectif de vue, il devait la retrouver. Des yeux, il parcourait la navette, plongée dans une semi-obscurité. L’électricité avait dû sauter. Mais certains s’étaient empressés d’ouvrir la porte, et une lumière aveuglante envahie la navette. Jamais il n’avait vu une lueur si pure et vive que celle-ci. L’éclat des néons qu’il avait connu toute sa vie devenait bien vite fade dans son souvenir. Beaucoup s’étaient précipités dehors. Bonne nouvelle, la Terre semblait être en meilleur état qu’ils ne l’avaient laissée presque un siècle auparavant.

D’une extrême lenteur, il avançait dans la navette en direction de la porte, scrutant les visages des personnes qui étaient restées à terre. Blessés, assommés, morts… Certains n’auraient jamais eu la chance de voir cette lumière. Il aurait pu s’apitoyer sur leur sort mais il était trop soulagé de voir que la personne qu’il cherchait ne faisait pas partie des victimes. Soudain, il aperçut une jeune femme blonde rentrait de nouveau dans la navette. Il aurait pu s’attarder sur la raison qui avait poussé la blondinette à revenir à l’intérieur de cette prison plutôt que de courir vers la liberté si quelque chose de plus important n’avait pas attiré son attention. Elle lui semblait familière et lorsque sa tête cessa de tourner, cela lui parut évident. C’était Kara. Sa Kara, sa meilleure amie. Il resta immobile un instant, le temps de trouver une explication plausible à sa présence ici, puis se souvint que lui non plus, n’avait pas d’explication à sa propre présence. Elle bricolait quelque chose et lorsqu’elle se rassit dans un siège, il réunit ses dernières forces pour s’avancer vers elle.

D’un ton inquisiteur, il lui lança « Bordel Kara ! Qu’est-ce que tu fais là ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
•• Messages : 568
•• Points : 2423

MessageSujet: Re: Intrigue 1, première partie : Débarquement   Mar 24 Sep - 19:01

Le Débarquement (Intrigue 1)
I'm waking up, I feel it in my bones ...
Qu’est-ce que cela veut dire tout ça ? On était venue la chercher et par sécurité, comme à chaque fois qu’on la sortait de sa cellule, on lui attachait les mains par précautions. Ireland avait été conduite près d’un vaisseau comme bien d’autres délinquants ou criminels.  On lui libéra les mains et l’instant d’après elle se retrouvait parmi d’autres de son genre. A priori, tout ceux qui se trouvaient ici, avaient, un moment donné ou un autre, violé la loi. Certains visages lui étaient familiers. Elle avait dû les croiser une fois dans l’Ark du temps où elle était libre et d’autres avaient dû être croisés à l’école. Une première secousse se fit sentir et le regard indifférent de la brunette se posa sur la carlingue. Alors comme ça ils allaient être largué sur Terre ?  Certains semblaient effrayés, d’autres pas plus que cela. Avant qu’une autre pensée n’ait pu se former, une sensation de chute se fit sentir après une seconde secousse. Des personnes, dont les harnais n’étaient pas solidement attachés, se retrouvèrent projeter de leur sièges et criaient en cœur avec d’autres qui avaient la chance d’être encore scotchés à leur chaise. Ireland avait ses mains de chaque côté de ses cuisses et se contentait de tenir fermement son siège. Alors que la chute continuait et que d’autres secousses se manifestaient, elle sourit intérieurement tout en affichant dans un air purement neutre et indifférent. Qu’importe qu’elle meure dans l’espace, écrasée sur Terre ou bouffée par les bêtes qui s’y trouvent. Elle savait que désormais que là où elle allait, elle ne rentrerait pas à l’Ark et qu’il était hors de question qu’elle se fasse enfermée de nouveau.

Une dernière secousse, plus violente que les autres, se fit ressentir.  Au départ, personne n’osait bouger. D’ailleurs, ce ne fut que qu’aux premiers cliquetis de harnais que l’on détachait, qu’elle se rappela qu’elle avait toujours le sien. Les jointures de ses doigts étaient toutes blanches et douloureuses quand l’extrémité des doigts eux-mêmes était  insensible, car privée de sang. Elle détacha ses liens, se leva et s’avança vers la sortie. Dire qu’une appréhension ne l’habitait pas à ce moment-là, serait mentir. Qu’est-ce qu’il y avait dehors ? Etait-ce comme les anciens le disaient ? Comme son père lui en avait parlé ? Lorsque quelqu’un ouvrit enfin la porte, son souffle s’arrêta.  Le temps de faire place à la découverte.

Ireland fut dans les premiers à sortir. Alors qu’elle regardait autour d’elle, admirant le paysage verdoyant et aux autres couleurs chatoyantes qui les entouraient, une voix vint à elle. "Incroyable hein ? je parie que même en cours ils t'ont pas décrit un truc comme ça. Et sinon, tu fais quoi par ici petite ? T'as volé la poupée d'une autre fillette ?" C’était Mattheus. Ils avaient été camarades, et il avait tout juste un an de plus qu’elle. Il est vrai que lorsqu’il l’avait connue elle était encore une fille innocente et gentille. Qu’a-t-il fait encore ? Sa seule réaction fut de lui adresser un regard assassin. Insensible à l’humour moqueur du jeune homme elle ne lui adressa un « Et toi ? » d’une voix froide avant de continuer à marcher un peu plus avant afin de découvrir un nouveau monde qui lui offrait une myriade de possibilités.

Code by Silver Lungs

▲ ▲ ▲ ▲ ▲ ▲

This Is War
To the right, to the left. We will fight to the death. To the edge of the earth. It's a brave new world from the last to the first. It's a brave new world, it's a brave new world




ABSENTE DU 23 JUILLET AU 24 AOÛT ENVIRON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
•• Messages : 968
•• Points : 2487

MessageSujet: Re: Intrigue 1, première partie : Débarquement   Mar 24 Sep - 22:21



Le débarquement
I believe. I can fly. GOD
Comment expliquait le mal de l’air ? C’était une sensation bizarre qui commençait à vous faire des chatouilles dans l’estomac. Plus la pression se montre présente, plus vous sentez votre estomac se retourner petit à petit. La jeune femme avait les traits charismatiques d’un fantôme. Il ne fallait pas le nier. Elle réussit après quelque instant à oublier le visage de l’homme blanc. Elle ne pouvait pas s’arrêter pour ça. C’était trop demandé. Elle se concentra juste un instant sur la mission et sur les réseaux du vaisseau. Comment trafiquait le système pour qu’il remarche… C’était une manière pour elle de se changer les idées. Vous savez les schémas de circuit. C’était super captivant pour elle. Elle adorait souder, car la flamme la réchauffait quand elle avait froid. Une voix retentit tout d’un coup dans l’air. Ses yeux se levaient pour voir son ami, son meilleur ami, son Sinedd. Elle ouvrit la bouche pour la refermer. Elle l’ouvrit et la referma. On aurait dit un enfant qui était pris sur le fait. Il la connaissait plus que tout au monde. Cela ne servait absolument à rien de lui mentir. Elle préférait une autre vérité pour lui répondre. Son regard se déplaça sur la télé. Ses mots s’échappèrent de sa bouche avec toute franchise.

« Il y a une télé. S’il n’y avait pas un relais de secours… Elle ne servirait à rien. Du coup, je recherche un moyen de la réenclencher… ça me change le idée. Quel atterrissage. »

Elle ferma les yeux pour oublier les pensées de l’atterrissage. Les nausées recommencèrent. Elle mit cette fois une main devant la bouche pour se contrôler le temps que ça passe. Une fois calmée après quelques secondes, elle regarda son ami pour l’examiner… En mauvais état. Comme le vaisseau. Vraiment en mauvais état. Sur un bond, elle se levait pour s’approcher de lui. Elle l’aida à s’asseoir de force. Il n’était pas raisonnable. Son regard regarda autour d’eux rapidement pour voir s’il y avait des oreilles indiscrètes. Elle regarda tout de suite son ami en le regardant droit dans les yeux. La main sur ses côtes lui avait indiqué qu’il avait peut-être un souci à ce niveau. Sa voix résonna si bas et d’une douceur que personne ne pourrait l’entendre seulement lui.

« Je pourrais te retourner la question. Tu n’es pas censé être ici ? Tu t’es attaché au moins ? Et pis tu vas bien ? »

La jeune femme le regarda avec une inquiétude qui pesait sur son visage. C’était vraiment mauvais pour lui, vraiment. Si l’Ark l’apprenait… Ils pourraient vraiment. Vraiment être de mauvaise humeur. Kara soupira. Sa présence lui fit complètement oublier le mort précédent. Elle reprit calmement en se rapprochant de lui pour que personne d’autre que lui ne l’entende. C’était comme si sa vie en dépendait. Sa bouche se rapprocha de son oreille pour être à quelque centimètre. Tels un murmure, un chuchotement, elle continua ou elle s’était arrêtée ?

« Cela ne sert à rien que je te mente… On m’a envoyée ici pour superviser des choses. J’ai même fait de la prison. »

Elle recula pour lui sourire. C’était une marque ironique pour finir la chose. Elle le fixait un peu plus lentement. Il avait l’air mal en point, vraiment. Sa voix retentit à nouveau.

« Tu veux que j’aille chercher quelqu’un pour qu’il regarde ? Je peux demander à Aàhron. Il se connaît plus que moi… Ce n’est pas un médecin… Mais il pourrait y jeter un coup d’œil… Il me regardera bizarrement avec un sourire de gagnant. Je suis sûre qu’il jubilerait presque… Mais si tu en as besoin. Enfin… Je ne veux pas te forcer la main… Mais j’ai presque envie… Coopératif ? »

▲ ▲ ▲ ▲ ▲ ▲




    E S P I O N N E  D E  L ' A R K
    « Travailler. Je n'avais que cela pour me faire des illusions et fuir la réalité. Des choses ne changeront pas comme cette rivalité familiale. Je resterais dans mon esprit de gagnant. Même s'il y a tellement à perdre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the100.forumactif.org/t39-m-kara-seavers-le-coeur-d-une-f
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Intrigue 1, première partie : Débarquement   Mer 25 Sep - 5:10

Welcome to the new age
Le Débarquement

Tara O'Shea retira brusquement ses doigts de sa bouche. Elle avait inconsciemment rongé ses ongles jusqu'au sang, et elle poussa un juron à peine audible. Mis à part ce tic, elle avait l'air plutôt sereine. Ses grands yeux bleus s'arrêtaient sur chaque visage en face d'elle, mais elle ne tournait pas la tête pour partager ses pensées avec son voisin - qui qu'il soit. Elle n'avait pas beaucoup d'amis sur l'Ark. Elle se fichait pas mal de tous ces pseudo-délinquants. On disait que certains étaient des assassins. C'était sûrement vrai. Mais elle ne voulait pas se faire de faux-espoirs: tous ces jeunes étaient supposés devenir sa nouvelle famille. Elle aurait presque eu envie de rire, et continua de dévisager les gens en face d'elle sans honte. Le balafré devant elle ne lui disait rien qui vaille, alors elle détourna le regard. Elle avait peur, un peu, mais pas de lui. Elle avait peur de ce qui allait se passer. Elle avait peur que tout cela ne soit qu'un subterfuge pour réduire le nombre d'habitants sur l'Ark - "oh, madame, je suis désolée, les jeunes envoyés sur Terre n'ont pas survécu à son climat, votre fille ne reviendra plus" - en faisant exploser leur navette avant même d'avoir effleuré l'atmosphère. C'était possible, après tout - peut-être n'avaient-ils jamais eu l'intention d'envoyer quiconque sur Terre.

Et pourtant, il y avait aussi ce sentiment d'adrénaline, de liberté, d'espoir, qui grandissait en elle. Elle voulait que tout cela soit vrai. Elle le voulait de tout son coeur. Car si la Terre se révélait habitable...Alors elle recevrait une nouvelle chance elle aussi. Elle pourrait devenir quelqu'un d'autre. Elle imaginait des forêts, des nuages, comme son père les lui avait décrits. L'air sentirait bon...Il y aurait des rivières...Elle resserra les sangles qui la retenaient à son siège et tenta de se détendre en laissant son regard s'attarder à travers le hublot. Elle n'attendit pas longtemps. La navette décolla. Elle ne put s'empêcher de sourire, pour personne d'autre qu'elle-même. Elle se sentit comme une gamine, perdue au milieu de tous ces malabars et de ces filles aux yeux calculateurs. Mais elle n'était pas un ange. Elle était comme eux, non ? Sinon elle ne serait pas là. Un choc l'empêcha de poursuivre sa réflexion, compressant d'un coup sec sa cage thorassique contre ses poumons. Des murmures s'élevèrent et elle souffla "L'Atmosphère..." Tous ces mots qui étaient abstraits auparavant s'animaient à présent devant ses yeux, et encore une fois elle fut submergée d'une bouffée d'adrénaline. Ses iris d'un bleu trop clair luisaient quasiment dans la semi-obscurité, comme deux points de lumière attendant de se fondre dans celle si merveilleuse de la Terre. Bientôt, à présent. Très bientôt.
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Intrigue 1, première partie : Débarquement   Dim 29 Sep - 11:36

Sinedd ne croyait pas en Dieu, il croyait au Destin, cette force du cosmos qui faisait que la mécanique du monde tourne correctement, que chaque créneau de rondelle s’emboite parfaitement avec l’autre en temps voulu. C’était comme une grande horloge, si bien réglée que le hasard ne pouvait exister. S’ils s’étaient retrouvés là tous les deux, c’est qu’il ne pouvait en être autrement. Il restait fixé sur elle, la regardant bricoler sa télé. Il avait été si secoué qu’il n’avait pas écouté ce qu’elle était en train de lui dire à propos du relais de secours. La voir se porter en plutôt bon état était satisfaisant pour lui. Kara semblait simplement agitée par des nausées mais elle ne semblait pas avoir subi de dommages corporels, contrairement à lui.

La jeune blonde remarqua tout de suite que quelque chose n’allait pas chez lui, et pour cause, il était obligé de se maintenir les cotes en place. Il avait l’impression que s’il les lâchait, elles seraient capables de s’écrouler à tout instant. Elle le força alors à s’asseoir, ce qu’il fit sans essayer de résister. Il n’en avait de toute façon ni l’envie, ni les moyens. Kara lui demanda alors ce qu’il faisait aussi ici, et si ça allait. Même s’il avait du mal à respirer, il tenta d’articuler du mieux qu’il pouvait pour lui répondre :

« Il fallait que je vienne, ils l’ont emmenée…  Shade. Il faut que… que je la retrouve. J’ai probablement les côtes fêlées, voire pire, mais je peux encore marcher. Et toi alors ? »

Kara se pencha vers lui comme pour lui révéler un secret. Et en effet, c’en était un. L’Ark n’avait finalement pas tant confiance que ça en sa jeunesse débridée. Ils tenaient à tout contrôler, même sur Terre. Mais son amie avait été folle d’avoir accepté cette mission sans savoir à quoi s’attendre. Si jamais les autres découvraient qu’elle était à la botte du gouvernement, cela pourrait très mal se passer pour elle.

« T’es malade d’être venue ! C’est un aller simple tu sais. Jamais cette navette ne pourra nous ramener. Elle est si vieille que l’atmosphère a bien failli en faire de la bouillie, et nous avec. »

Kara semblait sereine, elle souriait même. Elle avait eu conscience des risques qu’elle encourrait en participant à ce voyage. Tout comme lui d’ailleurs, mais quand bien même. Vivre sans Shrader lui aurait été impossible. L’espionne de l’Ark lui demanda si elle voulait qu’elle demande à quelqu’un de venir regarder sa blessure. A Aàhron, en fait. Sinedd n’avait jamais vraiment discuté avec lui, mais Kara lui en avait déjà parlé.

« Aux dernières nouvelles, il me semblait que tu ne le portais pas particulièrement dans ton cœur. Mais si tu lui fais confiance… »

Le jeune homme retira sa veste avec difficulté. Il récupéra le tazer qu’il gardait dans la poche interne et jeta sa veste un peu plus loin. Cette veste, c’était celle de l’uniforme des gardes, reconnaissable à son insigne dans le dos et à ses épaulettes solides. Il se retourna vers Kara et lui dit doucement :

« Ecoute, trouve ce gars, et ramène moi des vêtements d’un des types qui sont morts. Si quelqu’un me voit dans cette tenue, y’en a à qui ça plaira pas. J’ai reconnu certains visages. S’ils me reconnaissent eux aussi, je vais me faire lyncher, tu comprends ? »



Dernière édition par R. Sinedd DeWatt le Dim 29 Sep - 14:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
•• Messages : 42
•• Points : 1933

MessageSujet: Re: Intrigue 1, première partie : Débarquement   Dim 29 Sep - 11:55

Mes yeux, j’ai mal aux yeux, la lumière me faisait mal aux yeux. Je voyais devant moi la sécurité, on venait me chercher mais pourquoi ? Je savais qu’à un certain moment je finirais par mourir mais si vite ? On me disait de me lever, de m’habiller et de les suivre le plus rapidement possible. Je m’étais donc habillée et ensuite je les avais suivis. Je ne savais pas à quoi m’attendre, la mort peut être mais ensuite ? Mais plus j’avançais et plus je comprenais que je ne mourrais pas à vrai dire. « The Ark à besoin de toi ma chère enfant. Tu vas sur Terre ! ». Sur Terre ! Mais pourquoi ? La planète n’a pas été habitée depuis la troisième guerre mondiale pourquoi moi ? J’étais comme perdue, je ne savais pas pourquoi j’avais été choisie. Mais une pensée à surgie en moi, il leur fallait des personnes pour tester la planète, j’allais être une cobaye..

La navette n’était pas si grande que cela et je n’étais pas la seule en fait. Nous étions presque tous des jeunes mais en nombre limitée à vrai dire. Nous ne serions pas beaucoup à tester l’atmosphère terrestre. Mais honnêtement je préfère ça à la mort. De plus, je n’aurais plus à faire avec l’Ark, quoi que je suis sure qu’il y aura un rapport fréquent à faire avec eux. Je n’étais pas en grande confiance, je ne connaissais personne quoi que j’avais peut être reconnu une ou deux personnes. Les regards se tournaient vers moi quand je suis arrivé. Je n’avais pas l’air d’être la dernière à arriver car des places étaient encore vacantes. Mon cœur commençait à battre de plus en plus vite quand la navette à commencer à s’activer et à bouger. Je pouvais sentir des secousses, je ne me sentais pas bien comme si j’avais envie de vomir. Mais quand je pense que l’on nous envoie sur terre pour je ne sais quelle raison, sûrement pour mourir. Les secousses étaient de plus en plus fortes, je me tenais au harnais qui se trouvait juste à côté de moi, je ne le lâchais pas peur de tomber ou de mourir. Quelques secondes plus tard, d’ailleurs les plus longues de ma vie j’ai senti une secousse énorme en lachant le harnais. Je m’étais heurté au bord de la navette de plein fouet. Je n’avais rien de cassé du moins je le pensais. Une personne vint ouvrir la porte de sortie. Une lumière apparut d’un seul coup. « Qu’est ce que je fais ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
•• Messages : 251
•• Points : 2173

MessageSujet: Re: Intrigue 1, première partie : Débarquement   Dim 29 Sep - 13:07

Débarquement

Intrigue 1

Suite


Les portes étaient ouvertes. Tout le monde se décida de sortir pour se faire éblouir par la lumière et les rayons du soleil. C’était si irréel. Vous pouviez sentir le vent caresser votre peau et le parfum de la nature vous enivrer. S’il y avait une once de liberté. C’était bien la Terre: votre rédemption. Un groupe (PNJ) décida de se créer pour aller chercher de l'eau et de la nourriture. Ils crièrent légèrement, et bousculèrent la plupart des gens. Ils étaient partis, sans demander l’avis de qui ce soit. Ils voulaient se faire passer pour des durs. Tout le monde resta là à les regarder. Rester ensemble ou chacun pour soi. C’était l'heure de se poser la question. Le soleil était à son zénith. Frappant droit sur la tête… Faites attention de ne pas prendre une insolation. Cela serait dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
•• Messages : 552
•• Points : 2006

MessageSujet: Re: Intrigue 1, première partie : Débarquement   Dim 29 Sep - 14:16


{ see the world throught my eyes every day is a surprise }
-----------------

Je restais à genoux près de cet inconnu mort avant même d'avoir pu voir ce magnifique paysage. Une main se posa sur mon épaule, une main compatissante, mais je ne me retournais pas pour autant. Tu pouvais rien faire pour lui. On ne peut pas sauver tout le monde. C'était la voix de Kara. Depuis quand était-elle gentille ? Ça ne lui ressemble pas. Elle qui n'arrête pas de me lancer des piques à longueur de journée. Cela change pas tu restes un crétin. Quand je vous dis qu'elle est désagréable. Bref, je ne voulais pas faire attention à elle, elle n'en valait pas la peine. Je me relevais péniblement, avant de fouiller un peu la navette. Un sachet brillant dans le coins m'intrigua. C'était un sachet de ration. Au moins comme ça, je ne mourrai pas de faim dès la première semaine. Une agitation se fit entendre parmi les autres délinquants. Me mêlant à la foule, j'écoutais les conversations. Un petit groupe s’apprêtait à partir à la recherche de nourriture et d'un refuge pour la nuit. Les autres essayaient de les dissuader avec comme argument "il faut rester en groupe", mais cela ne changea rien vu que le petit groupe partit quand même vers la forêt. Très vite, la foule s'éparpilla près de la navette. Je m'approchais d'un arbre pour vérifier si je n'étais pas blesser. A part quelques égratignures sur le bras, je n'avais rien de bien méchant. Ma main s'approcha de mon cou à la rechercher de ma chaine en argent. J'espérais ne pas l'avoir perdu durant le choc, mais je fus aussitôt rassurer en la sentant. A une dizaine de mètre derrière moi, trois personnes s’engueulaient pour une montre qu'ils avaient trouver sur le sol. Ça devient vraiment du grand n'importe quoi. pensais-je en jetant un regard vers eux. Je me mis à observer les délinquants, puis le paysage. La végétation, l'air, la vie. C'est magique. Je n'arrive toujours pas à croire ce que je suis en train de voir, sentir, toucher. Je suis sur Terre. J'avais envie de crier. Je me glissais contre l'arbre jusqu'à être assis. Mes mains caressaient l'herbe. C'était humide, surement ce qu'on appelait la rosée. Je me remémorais tout mes cours sur cette planète qui était auparavant la notre. Elle avait changer d'un certain côté, mais cela reste exceptionnel. Comment les générations précédentes ont-ils pu gâcher cette planète ?

Je restais dans cette position durant quelques minutes jusqu'à ce que Kara m'appelle. Je ne voulais pas bouger, mais elle devenait insistante. Qu'est-ce qui se passe ? demandais en soupirant près d'elle. Elle m'indiqua une direction en me disant qu'une personne était blessée. Je fronçais les sourcilles, l'air méfiant avant d'aller voir. Elle disait vrai pour une fois. Un homme était assis par terre, l'air mal au point. Ou est-ce que vous avez mal ? demandais-je comme si j'étais à l'hôpital, en train de prendre un charge un patient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Intrigue 1, première partie : Débarquement   Dim 29 Sep - 15:47

Welcome to the new age
Le Débarquement

Un sifflement retentit et la porte de la navette remonta lentement. Tara couvrit ses yeux de ses mains: ils étaient clairs et donc sensibles à la lumière. Mais elle ne resta pas longtemps ainsi, elle retira timidement ses mains de ses yeux et les ouvrit en grand sans se préoccuper de la douleur. Le soleil. C'était le soleil qui éclairait l'intérieur de la navette. Et l'air qui y pénétrait était pur, naturel. Ses pupilles se recroquevillèrent enfin et elle put distinguer ce qui se trouvait à l'extérieur. Des arbres. Des vrais. De la terre, brune, humide. De la lumière. Elle fut dans les premiers à avancer de quelques pas vers l'ouverture, comme subjuguée. Son coeur battait très fort, mais elle n'avait plus peur, plus du tout. Son père n'avait pas exagéré en lui décrivant la Terre. Comment les hommes avaient-ils pu la tuer ? Elle revivait à présent sous leurs yeux, elle les avait pardonnés, elle était prête à leur donner une seconde chance. Tara n'hésita plus, elle sauta hors de la navette. Un sourire étira ses lèvres pleines, malgré elle, grandissant, s'étalant de plus en plus. Elle tourna sur elle-même, le visage tourné vers le ciel, insensible à l'agitation et aux cris autour d'elle. Le ciel. Sa couleur était si étrange. Un bleu très clair, troublé par endroits par ce qu'elle devina être des nuages. Ils étaient beaux ces nuages, on avait envie de tendre la main et de les toucher. Elle avait envie de tout toucher ici.

Alors elle ne résista pas. Elle tendit la main et attrapa une feuille d'un arbre entre son pouce et son index. Elle frotta un peu, et une odeur agréable s'en échappa. Elle redécouvrait la Terre, cette Terre dont elle était issue. C'était si beau, presque trop. Elle entendait à peine le cris de ses nouveaux compatriotes. Elle se demanda soudain si un seul d'entre eux était susceptible de s'entendre avec elle. Elle n'en savait rien. Un groupe se sépara des autres pour aller chercher de l'eau et de la nourriture. Tara resta. Elle tira sur sa feuille, qui lui resta entre les doigts, et la glissa dans la poche arrière de son jean sans trop savoir pourquoi. Son sourire s'enfuit aussi vite qu'il était venu. Elle se tourna vers les 99 criminels qui seraient désormais sa famille et elle pensa à sa mère, qui vivait encore des kilomètres au-dessus de sa tête. La Terre. Elle était sur la Terre.
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
•• Messages : 594
•• Points : 2592

MessageSujet: Re: Intrigue 1, première partie : Débarquement   Dim 29 Sep - 15:55

Olympe Rosenbach

Le débarquement.




« Rosenbach, ton heure est venue, tu vas sur Terre. » M'avaient-on dit. Les deux mains collées et attachés, je marchais entre quatre gardes qui m'entouraient afin de ne pas m'échapper. Grande courageuse et aventurière, j'étais en fait assez excitée d'aller vers cette planète, une seule chose m'inquiétait, je voulais que ma sœur vienne avec moi. « Où es Aurora ? » criais-je. Je regarde à travers les chemins énormes et interminables, je cherchais ma sœur, mais je ne voulais que des autres délinquants être emportés également. J'aperçus Kara et Ireland, ce qui me rassure rapidement un peu plus, mais impossible de trouver ma sœur. Les gardes me répondent après quelques secondes d'inquiétude et de silence. « Ta sœur est déjà dans la navette. » Mon inquiétude disparait, je me laisse donc mener, au même temps je n'avais pas vraiment le choix. Lorsque j'arrive enfin à la navette, je souris en voyant Aurora pas très loin de mon emplacement. Nous décollâmes tous, les uns plus stressés que les autres. Le trajet semblait interminable, mais nous sentîmes une secousse c’était l'atmosphère. Nous avions finalement atterri. Nous étions là, de retour sur cet endroit magique. Nous étions tous arrivés sur terre. Nous avions plus ou moins franchis le cap de l'oxygène et d'enfin toucher le sol de cette nouvelle planète, que dans le fond nous connaissions tous, les uns mieux que les autres. Certains disaient qu'elle était faite pour détruire les humains, elle était construite afin que notre bonheur ce dépêche de fuir et que notre malheur sonne à la porte. Moi, je pense simplement que ce que l'on appelle « le destin » nous a emmené ici, nous tous. Certains peut-être pour mourir plus vite que d'autres, mais nous étions tous là pour une raison : rien n'arrive pas hasard, absolument rien. Je regardais les délinquants se précipiter sur cette terre. Le jeune séducteur Stevenson est le premier à mettre son pied à terre, celle avec qui je fais un duo de choc, Kara est la deuxième et d'autres les suivent ensuite. Après qu'une bonne dizaine de personnes étaient dehors, c'était enfin mon tour. Je m'avance et une drôle de sensation, que je ne saurais expliquer, m’envahis. Je regarde le groupe de délinquants que nous étions, quelques bouilles d'ange, les âges variaient et je ne pouvais m'empêcher de penser que la majorité, je n'aurais pas nommé délinquants dans la vie réelle. Comme quoi les apparences sont parfois trompeuses. Je m'avance, les rayons de soleil frappaient chaudement mon visage, je me contente d'admirer ce monde verdoyant qui entourait notre navette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
•• Messages : 968
•• Points : 2487

MessageSujet: Re: Intrigue 1, première partie : Débarquement   Dim 29 Sep - 19:43



Le débarquement
I believe. I can fly. GOD
La jeune femme ne pouvait pas en croire ses oreilles. Il était venu pour une fille. Ce n’était pas n’importe quelle fille. La jeune femme savait qu’il en était amoureux. Elle ne l’avait jamais ou peut-être. Actuellement, elle n’avait pas la tête à se rappeler de cela. Elle la connaissait sûrement. Au pire des cas, elle apprendrait à la connaître ici. Elle regarda encore une fois autour d’elle toujours avec un sourire tendre qui lui montrait qu’elle était complètement sûre de ses choix. Il était vrai… Kara avait laissé son ancienne vie derrière elle. Pourtant rien de tout cela ne lui manquerait vraiment. Ses ordinateurs étaient remplaçables. La survie humaine était ici. Il pourrait trouver de la nourriture et serait opérationnel. Cela pourrait être agréable à vivre. La jeune vit qu’il se sépara de sa veste en gardant son tazzer. La jeune femme décida de prendre sa veste pour s’éloigner un moment en suivant ses instructions. Elle avait envie de lui répondre pour Aàhron. Ce n’était pas une question de savoir si elle le portait dans son cœur ou non. Kara voulait être sûr qu’il survive. Elle enleva les habits d’un mec mort par terre pour lui mettre celle de Sinedd. Regardant autour d’elle, personne ne pourrait voir cela. Des nausées plus fortes que jamais… Elle se contrôla. Elle posa le pantalon et la veste trouvée à côté de Sinedd.

« Je te laisse te changer. Le t-shirt je ne pense pas qu’il posera problème… Jette les vêtements derrière cet endroit… J’irais les mettre plus tard vers le mort… Je vais chercher Aàhron. »

Elle se retourna après avoir examiné la situation. Il était sûrement capable de pouvoir se changer pendant son absence. Kara allait s’absenter durant un petit moment. Elle sortit de la navette pour se mettre à la recherche de Aàhron. La jeune femme l’appela une fois… Sans réponse. Une deuxième fois. Elle le vit assis contre un arbre. Elle se rapprocha de lui.

« Aàhron… »

Sa voix était presque petite. C’était comme si elle avait fait une connerie. Elle ne lui avait jamais rien demandé. Il fallait avouer qu’elle s’attendait qu’il l’envoie balader. Du genre : « Arrête de m’emmerder ! Je fais une séance de bronzage… ». Restant sérieuse, elle le regarda d’un air calme, son sourire lui avait disparu. Il lui demanda ce qu’il se passait. Elle tendit une main dans la navette.

« J’ai besoin de toi. Il y a un blessé dans un mauvais état… Et… Tu es le seul que je connais… qui possède des bases de médecine… Alors s’il te plaît, lève-toi et viens voir ! »

Mi-autoritaire, mi-suppliante, elle commença à le mener. Elle vérifia s’il la suivait. Kara le conduisit à Sinedd. La jeune femme le vit s’occuper de son ami. Elle fit une mine à Sinedd pendant que Aàhron avait le dos tourné pour lui dire d’une grimace : « voici la personne qui me faisait me plaindre toutes les 5 secondes ». La jeune femme perdit sa grimace pour s’approcher et se mettre à côté d’eux sans gêner. C’était plus fort qu’elle. Son rival rencontrant son meilleur ami. Cette scène était si étrange… Sa voix retentit à nouveau.

« C’est lui dont je te parlais Sin’. Tu peux lui dire.»

C’était sa manière de lui dire. Tu peux lui dire. On est obligé de lui faire confiance. Kara lui mettre sa vie dans ses mains pis quoi encore. Jamais au grand jamais. Il prendra soin d’elle ou il s’en occupera. Cette pensée pourrait la faire rire. On ne pouvait cependant jamais dire jamais. Son regard fuyait celui de Aàhron pour son ami… Elle ne voulait pas se trahir.

▲ ▲ ▲ ▲ ▲ ▲




    E S P I O N N E  D E  L ' A R K
    « Travailler. Je n'avais que cela pour me faire des illusions et fuir la réalité. Des choses ne changeront pas comme cette rivalité familiale. Je resterais dans mon esprit de gagnant. Même s'il y a tellement à perdre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the100.forumactif.org/t39-m-kara-seavers-le-coeur-d-une-f
avatar
•• Messages : 75
•• Points : 1950

MessageSujet: Re: Intrigue 1, première partie : Débarquement   Mar 8 Oct - 20:06



Intrigue 1, première partie
Débarquement
1010. Elle se posait la question de pourquoi elle était là ? Allait-elle mourir ? 1009. Son regard alla regarder sa sœur. Elle lui tendit sa main pour la prendre un instant. Cela pourrait la rassurer. 1008. Un échange était toujours bien. Elle sentait la chaleur de ses doigts. La simple pression de celle-ci lui convainquait qu’elle était en vie. 1007. La vieille navette continuait toujours sa descente sur terre. 1006. Elle reprit sa main pour s’accrocher du mieux qu’elle le pouvait à l’harnais. 1005. Maitrisant son souffle, sa respiration commençait à s’accélèrer. 1004. Ses yeux regardèrent la coque qui commençait à partir plus résister à la rentrée atmosphérique.  Elle regarda sa sœur une dernière fois. 1003. Le compte à rebours réussissez à lui glacer le sang. 1002. Fermant ses yeux, Lorelei pria pour que ce ne soit pas la fin. 1001. Le choc arriva avant qu’il puisse prononcer le mot zéro. La jeune femme reçut un léger coup sur la tête qui lui fit perdre un moment connaissance. Quand elle se réveilla, elle était dehors avec sa sœur à côté. Elle lui glissa un sourire pour lui demander si elle était au paradis. Elle lui répondit qu’elle était sur : « Terre ». La jeune femme se releva pour la prendre dans ses bras. C’était à ce moment-là qu’un groupe de survivant se dirigea dans la jungle pour leur trouver un abri.

Lorelei ne put retenir un sourire en regardant sa sœur. Elle passa une main pour lui caresser son visage en collant son front contre le sien. Elle laissa une larme sortir. Tant d’émotion, la simple pensée de savoir que c’était la terre. Cela voulait dire qu’elle n’était pas morte. L’ark leur avait donné une clémence. C’était à leur tour de se venger. Est-ce qu’elle devait rester ou partir, elle n’en savait rien. Elle s’écarta pour regarder le monde. Il y avait temps à savoir sur leur adaptation. Pour l’instant, personne ne pouvait les reconnaître, elle était les deux brunes. Il faudrait un peu de temps pour que la couleur naturelle de sa sœur revienne. Il était temps que le jeu commence.

« Rose, qu’est-ce qu’on fait maintenant ? » prononça-t-elle en regardant sa sœur.

Valait-il mieux rester en groupe pour l’instant ou fuir maintenant pour qu’elle se retrouve que les deux. Lorelei craignait de se retrouver seule dans cet endroit. Cela serait un peu du suicide. La question était juste de savoir quelle stratégie… Il fallait adapter. Lorelei mit sa main sur sa tête pour voir qu’elle aurait une jolie bosse, mais rien de plus. C’était déjà une bonne nouvelle. Un doux sourire se dessina sur ces lèvres, tandis que ses yeux observèrent d’admiration sa sœur.

▲ ▲ ▲ ▲ ▲ ▲



    LA  SOEUR  SOUMISE  / LA VICTIME 
    « - I’ll fix everything, just the way it was before and she’ll see.
    - You can’t repeat the past.
    - “You can’t repeat the past”, of course you can!
    »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Intrigue 1, première partie : Débarquement   Lun 14 Oct - 23:54

Débarquement
Intrigue 1, première partie

La navette venait de partir. J’avais réussi mon coup. Il m’avait oublié et j’étais dans la navette en direction pour la terre. Je m’étais entouré de câble dans la paroi pour éviter que je me fasse projeter contre le choc de l’atmosphère. C’était bon. On allait y arriver. Je voyais les moments où j’avais retapé la navette. J’espérais de tout mon cœur qu’elle allait tenir. Après tout, cela faisait longtemps qu’on était plus allé sur cette planète. Le voyage ne fut pas de tout repos. Faut dire que ce n’était pas du tout de tout repos. Je ne supportais pas très bien la rentrée dans l’espace. J’eus comme un haut le cœur. C’était déstabilisant. Heureusement que ça s’est calmé après. Faut dire que mes yeux étaient plus préoccupés par la vue des corps qui volaient à travers la navette ! Il y eut après un choc ! Je perdis connaissance pour me réveiller à l’arrivée d’un deuxième groupe. J’avais dû dormir toute la matinée. Je sortis de la navette encore étourdi. Je constatais qu’il y avait un homme qui racontait une expédition avec des pertes. Ils auraient dû être de se voyage. Il se fit tout petit pour éviter qu’on le voie. Ce n’était pas lui. Lamentable. Il avait été lamentable. Il fallait qu’il se reprenne qu’il soit plus opérationnel à partir de maintenant. Après tout, il était sur Terre. Chaque minute était précieuse et pouvait être la dernière.

C’est là qu’il examina les personnes qui se trouvaient là. Des femmes et des hommes, on pouvait dire qu’ils étaient des hors la loi. Il ne fallait pas compter sur eux, mais cela ne pouvait pas dire qu’on ne pouvait pas être une personne importante ? Il avait mené des mecs quand il était sur l’Ark. Peut-être qu’il pourrait reproduire ce schéma ? Peut-être qu’il pourrait devenir quelqu’un d’important ? Des tas de questions vinrent dans sa tête à ce moment. Il n’en avait strictement rien à faire de la mort de ces personnes : Maya, Jeff, Tyler… Sérieusement, ils faillaient ne pas se servir d’eux pour se hisser haut dans la monarchie. Je n’étais pas très enthousiaste. Je suivis le groupe pour savoir qu’est-ce que pouvait être ce fameux refuge ? Peut-être qu’il y aurait de l’eau de l’électricité. Enfin, vous l’avez compris. Le jeune homme s’est très vite remis du débarquement pour passer à autre chose. La vie avance. On ne regarde jamais en arrière. C’est comme ça qu’on avance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Intrigue 1, première partie : Débarquement   Sam 2 Nov - 17:40


J'entrais dans la machine. Le vaisseau comme il l'appelait. Je m'assis sur mon siège et ferma les yeux. Oui j'étais inquiète de ce qu'il allait se passer et oui je me demandais si j'allais revenir un jour de mon séjour. Peut être que la navette allait exploser comme ça. Je refusais d'y penser et essayait de me concentrer sur le sourire de ma mère lorsqu'elle m'avait vu partir avec mes deux seuls objets. Comment dire s'ils allaient être utiles ? Je n'en avais aucune idée. Je partais à l'aveuglette. Je ne savais même pas s'il y avait d'autres espions avec moi. Je m'interdis de regarder autour de moi. J'avais peur que ça devienne suspect. Lorsqu'on bougea je fermais les yeux et pensais à ma famille. Un petit sourire se forma sur mes lèvres.

La peur monta d'un cran lorsqu'on sentit les premières secousses. Je n'arrivais pas à comprendre pourquoi il se passait ça. Je n'étais pas assez formée. Il ne m'avait pas assez formée. Quelqu'un se détacha et alla s’aplatir contre le fond de la navette. Je retins le vomit qui me montait à la gorge. Non je n'étais pas préparée du tout. Finalement le silence et le calme remplaça le chaos. J'étais énervée contre mes supérieurs. Ils ne nous avaient pas préparés à ce brusque voyage. Ils n'étaient même pas préparés convenablement eux-mêmes. Nous n'étions que des animaux de laboratoire. C'était répugnant.

Mes mains tremblaient tellement que je dus m'y prendre en plusieurs fois pour enlever cet harnais. Une personne à côté de moi essaya de m'aider mais je lui lançais un regard noir qui du sûrement lui faire froid dans le dos. J'avais besoin de personne moi. J'avais été choisie pour mes dons, ce n'était pas comme eux qui avaient été envoyés à cause de leur stupidité et bassesse d'esprit.

Un éclair lumineux m'éblouit rapidement. La chaleur qui en émanait suffit à me rendre le sourire. Suivant les autres, je sortais au grand jour. Je pris de grandes respirations puis levait le visage vers le ciel. Mes yeux se fermèrent automatiquement. Je laissais les rayons du soleil traverser mon épiderme et me réchauffer. Puis je commençais mon observation. Il eut d'abord un peu de chamboulement, de désordre. Un groupe qui cherchait à dominer. J'arquais un sourcil mais me tue. Les ordres étaient clairs : on reste ensemble. Apparemment les délinquants ne suivent pas les ordres. Puis je remarquais deux autres personnes qui essayaient d'aider le blessé. N'était il pas mort ? Dans tout ce tumulte je ne savais que faire et je restais donc là à observer attendant que quelque chose me pousse à bouger.  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Intrigue 1, première partie : Débarquement   

Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue 1, première partie : Débarquement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Réalisation d'une épée viking
» Souvenirs du 50ème Anniversaire du Débarquement Du 6-6-1944 Partie 2
» MODE D'EMPLOI POUR UNE DEMANDE DE DÉBARQUEMENT
» la première femme commandant d’un navire de la marine belge
» Centenaire de la première école Maria Montessori

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 100 ::  Amazonia :: ▲ Forêt :: • Navette de débarquement-