Partagez | .
 

 Tell me all the things you wanna do... or not. } ft. Lorelei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
•• Messages : 256
•• Points : 1911

MessageSujet: Tell me all the things you wanna do... or not. } ft. Lorelei   Dim 17 Nov - 10:09

Quelle sensation étrange et agréable que le silence. Était-ce cela qui les attendait tous, tôt ou tard ; le silence et le noir ? Henry continua de marcher un peu, s'enfonçant un peu plus dans la galerie naturelle qui avait attisé sa curiosité. Il finit par s'appuyer contre le mur de mousse humide mais néanmoins toujours plus confortable que les lits militaires de cet abris. Le jeune homme, depuis qu'il avait atterri avec la bande de petits délinquants qu'on avait sélectionné pour servir de cobaye, avait plus ou moins pris ses marques, sans pour autant tenter de sympathiser avec tout le peuple. A quoi bon faire semblant de se faire des amis, puisque certains seraient amenés à y passer ? Tout comme se dévouer à des tâches péniblement ennuyeuses, ou tenter de découvrir à quoi servait leur abri... avant. De toute façon, aucun fantôme ne viendrait leur expliquer, si ? Ce qui s'était déroulé avant c'était... avant. Henry ne voyait pas l'intérêt de vouloir le savoir à tout prix. Ce qui comptait c'était maintenant, n'est-ce pas ?

La chose qui l'avait le plus ému depuis qu'il était sur Terre, c'était le ciel. Bleu, blanc, gris, violet, rose, jaune, il était si différent de l'espace, sombre et vide. Curieusement, il aimait bien aussi ces galeries creusées par l'eau. Soudain, des pas résonnèrent et rebondirent sur les murs de roche et de mousse. Henry tourna la tête et aperçut une silhouette approcher. Il ne distingua pas tout de suite ses traits et souhaita intérieurement que ce ne soit pas un énième curieux venu uniquement faire causette. En fait non, c'était plutôt une curieuse, songea-t-il avec amusement. Lorsque ses yeux se furent d'avantage habitués à l'obscurité, il parvint à reconnaître la jeune femme : Lorelei. Henry la connaissait un peu, ou plutôt disons qu'il avait déjà discuté avec elle. Au départ il l'avait trouvée très bizarre. Du genre la fille qui jacasse tout le temps mais sans qu'on sache de quoi elle parle réellement. Le jeune homme ne voyait jamais où elle voulait en venir quand elle commençait une discussion. Mais par la suite, il l'avait trouvée assez drôle, et assez intéressante. Toujours bizarre et peut être un peu folle, mais finalement c'était drôle à observer.

Il esquissa un demi-sourire de bienvenue à l'encontre de Lorelei. Venait-elle pour écouter le silence, comme lui, ou l'avait-elle vu dans cet endroit un peu isolé, ou l'avait-elle observé lorsqu'il y était allé ? Que de questions, que de suspicion, qui cachait en réalité une seule interrogation : que voulait-elle. Mais Henry n'était pas quelqu'un du genre à poser des questions, même s'il était assez curieux, mais par principe, si on ne pose pas de questions, on n'en reçoit pas en retour également. Bon, avouons que c'était une idée assez stupide en soit puisqu'il avait remarqué que Lorelei n'était vraiment pas madame-tout-le-monde avec son joli minois et sa langue fourchue. Enfin façon de parler. Il se résolut à l'accueillir avec une pointe d'ironie :

« Oh, zut, tu as réussi à me trouver. Je parie que je vais être la prochaine victime de tes railleries. Que vas-tu me dire de désagréable aujourd'hui ? »

Il ne l'avait pas dit méchamment, et pour tout dire, il s'en fichait qu'elle le nargue. Enfin, oui et non. Disons qu'elle ne serait pas exempte de ses propres répliques, mais en ce qui le concernait, sachant qu'avec cette fille il fallait s'attendre à tout et n'importe quoi, il se vexait difficilement. Susceptible, mais pas enclin à le montrer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
•• Messages : 75
•• Points : 1914

MessageSujet: Re: Tell me all the things you wanna do... or not. } ft. Lorelei   Jeu 9 Jan - 1:23

Le mal l’avait conquéri. Il l’avait séduite. Celui-ci venait dans sa peau pour lui faire ressentir cette chose si inexplicable qui s’était installé au fil des années. Il l’avait convaincu quand le monde lui avait de nouveau fait une crasse. C’était peut-être le coup de trop. La belle et la bête, c’était comme cela qu’on pouvait décrire les sœurs jumelles par moment. Lorelei était celle qui était gentille, attentionnée et qui voulait se racheter. La jeune femme était plus conciliante que sa sœur. Elle était aussi la plus soumise. La plus innocente… Cette innocente violait par son histoire. La prison et cet abruti lui avait ouvert les yeux légèrement. Il était hors de question qu’elle ne flanche. Il était hors de question que ces délinquants leur fassent du mal. Elle revoyait la chambre. Le jeu de la séduction avait mal tourné. Tout était une question à cause de ces crétins. Lorelei voulait faire croire que c’était à cause de la cosanguinité. Une excuse bien absurde pour mettre une faute sur leur débilité des plus profonde. Ses pas la guidèrent pour la conduire vers les trésors de cet endroit. Elle avait entendu dire qu’il y avait un endroit où on  pouvait contempler les étoiles la journée. Cela avait tiqué sur sa curiosité.

Sa journée était constitué d’un but. Lorelei marchait pour y atteindre. Elle marchait pour revoir ce qui l’attendait au bout de sa « mission ». Pourrait-elle jouer de cela ? Pouvait-elle vraiment créer une offre pour une demande inédite. Cela pourrait émerveiller ses idées pour pouvoir peut-être prendre la place de second pour les délinquants ? Il fallait toujours voir plus loin. Être le leader n’était qu’une excuse pour se retrouver mort. Le second avait toujours plus de chance de s’en sortir en changeant sa veste. Ses pensées s’égarèrent sur sa sœur. C’était toujours elle contre le monde. On s’en fichait qu’un crétin vienne leur attirer des emmerdes. Si vous cherchiez l’ange, vous déclenchiez votre propre déstruction. Si vous cherchiez le démon, vous chuterez du paradis. L’ange vengeur ne vous le pardonnera.

Une proie, une brebille, c’était ce que cette fille était. Elle jouait sur ces réputations pour avoir des alliés. Avec des alliés, elle aura plus de chance de s’en sortir vivant. Soyons raisonnable. Poignardez des alliés dans leur dos. Elle en était capable du simple fait qu’il n’était pas sa famille et pas son propre sang. Aucun loi était sur terre à présent. Aucune loi ne les sauverait. C’était la loi du plus fort. Lorelei commençait à prendre consciente de ce jeu qui allait ronger son os jusqu’à la pourriture. Gentille ? Est-ce qu’elle peut rester gentille ? Non, elle ne le pense pas. Ses pensées se changèrent pour voir un homme apparaître. C’était son cher Henry. Elle l’avait déjà croisé des fois. Des conversations très brèves, son regard lui donnait l’impression qu’il était sur la même longueur d’onde. Il était sur le point de devenir un nouveau groupe de psychopathe. Il faudrait créer un groupe de soutien : psychopathe anonyme…. « Bonjour, je m’appelle Lorelei. Mon esprit s’évade comme Alice au pays des merveilles. » Arrêtons de déconner un peu. La jeune femme lui fit un de ses sourire dont elle avait tout le mystère. Quand elle fut assez prêt de lui, il engagea la conversation. Le premier missile venait d’être tiré pour s’abattre dans son camp. Ses protections et son bouclier s’était mis en alerte. Un air légèrement arrogant s’y installa pour lui renvoyer un assaut de ses meilleurs armes.

«  Oui, ça me rappelle ce jeu… Tu sais, ceux de nos ancètre. La bataille navale. Je t’ai trouvé maintenant faut que je te coule. D’où la logique des choses, non ? »

Venait-elle de dire ça. Oui, la jeune femme avait bien suivi les cours pour savoir ce genre de petite anecdote. Si on avait du papier ou de quoi écrire on pouvait y jouer. C’était vraiment distrayant. Son regard trancha les tranchés pour faire disparaître le  «  No Man’s Land ». Elle brouillait les radars pour laisser son visage sans expression. On ne pouvait que y lire un sourire assez amuser sur son visage. Elle s’était légérement rapprocher pour lui faire face. Il ne lui avait jamais fait peur. Il était sa proie préférée en un sens. C’était tellement simple de lui lancer des petites piques. Son expression se modifia pour devenir plus réfléchi. Levant les yeux légèrement au ciel, elle dit le long de ses pensées à haute voix.

«  Quelques choses de désagréable ? Hmmm…. Je pourrais te dire que j’ai appris qu’un endroit pouvait ressembler à l’espace… Entendu dire brièvement. Si tu as peur de l’espace, tu pourras hurler pendant des heures. Je ne leverais pas un seul petit doigt ? Est-ce que cela te convient comme réponse ? »

Un fin sourire vint complètement le tout tandis que ses yeux allèrent à la rencontre de son regard.

à corriger et à relire.  :**: 

▲ ▲ ▲ ▲ ▲ ▲



    LA  SOEUR  SOUMISE  / LA VICTIME 
    « - I’ll fix everything, just the way it was before and she’ll see.
    - You can’t repeat the past.
    - “You can’t repeat the past”, of course you can!
    »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tell me all the things you wanna do... or not. } ft. Lorelei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Orange Spice and all things nice
» 10 Things I Hate About You
» All things O'Natural
» CENDY ◊ girls just wanna have fun.
» Appel pour un projet - 100 happy things

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 100 ::  Amazonia :: ▲ Le refuge :: • Les galeries-