Partagez | .
 

 Confrontation | Pv. Olympe L. Rosenbach

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
•• Messages : 75
•• Points : 2041

MessageSujet: Confrontation | Pv. Olympe L. Rosenbach   Dim 13 Oct - 19:02



Confrontation
C'est toi ou moi.
On ne pouvait pas dire que la jeune femme était unique, vu que sa sœur était sa copie conforme. On pouvait juste dire qu’elle était unique dans son caractère et dans sa façon d’être. C’était plus qu’un jeu de tromper les gens. Comment reconnaître un frère jumeau ou une sœur jumelle identique ? Il y a des petites choses. Il suffit d’être observateur. La jeune femme quitta son rocher pour aller observer un petit moment les lieux. Elle tomba dans une chambre. Charmant. On pouvait y trouver un lit de camp avec des meubles assez anciens. Lorelei ne pouvait s’empêcher d’observer cette pièce qui sera la chambre d’une personne ou le lieu de quelqu’un pourquoi pas le sien ? Un lit ? Elle pouvait bien le partager avec sa sœur. Ce n’était pas ça le problème. L’intimité… C’était vraiment ça qui gênait le plus pourquoi n’avait-il pas mis de porte ? Où pouvait bien être l’intimité. Elle se sentait en colère. Une petite crise passagère. Elle vit une jeune femme se mettre dans le coin d’une porte pour l’observer. C’était tellement futile comme installation. Au moins, ils n’étaient pas dehors. Cette chambre donnait directement sur la hall. Cela pouvait servir dans un sens… Mais être tranquille. Ce n’était pas cette chambre qui lui fallait. Elle s’attarda ensuite sur cette statue qui semblait prise dans une contemplation de quoi ou de qui ? Elle n’en avait aucune idée ? Peut-être avait-elle entendu son discours avec l’autre crétin ? Elle croisa les bras en la regardant. Son regard était comme un radar qui semblait vous sonder. Qui était-elle ? Qui voulait-elle ? À quoi pourrait-elle servir ? Elle commença par une forme de « politesse » pour lui parler. Sa voix était un mélange sucré de suspense et d’une petite voix enjouée qui voulait tout dire : « Que le jeu commence. ».

« Qu’est-ce qu’une délicate personne dans ton genre viendrait faire ici ? Cette chambre. Ça m’étonnerait. Tu ne sembles pas d’être des personnes à vouloir mettre sa vie ou une partie de jambes en l’air à la vue de tous.»

Fin ? Oui, elle était très fine. On lui avait souvent dit que la délicatesse, ne faisait pas partie de ses qualités. La jeune femme était le genre de personne à voir un but à y atteindre. Là, elle s’était éprise d’une curiosité pour cette personne. C’était vrai que ce qu’elle venait de dire n’était pas des plus doux non plus, mais elle ferait avec. Lorelei reprit la conversation où elle s’était arrêtée.

« Enfin, ne le prends pas mal. Peut-être que tu es là parce que tu es intriguée ? Peut-être veux-tu faire une coopération ? On est des délinquants… Il y aura forcément des groupes à un moment ? Ce qui implique qu’il y aura des confrontations… On n’est pas en confrontation d’ailleurs ? »

À la fin, sa voix avait changé pour devenir plus joueuse et plus diabolique ? C’était un moyen de savoir si elle était en train de jouer à un jeu où elle devrait riposter pour savoir si elle devait la mettre sur la liste de ses futurs ennemis. Dans son flair, quelques choses lui disaient qu’elle allait trouver un entendu. Il était possible de trouver un terrain d’entente. Voyons voir ça.

▲ ▲ ▲ ▲ ▲ ▲



    LA  SOEUR  SOUMISE  / LA VICTIME 
    « - I’ll fix everything, just the way it was before and she’ll see.
    - You can’t repeat the past.
    - “You can’t repeat the past”, of course you can!
    »