Partagez | .
 

 Intrigue 1, deuxième partie : Course contre la montre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
•• Messages : 251
•• Points : 2264

MessageSujet: Intrigue 1, deuxième partie : Course contre la montre   Sam 5 Oct - 22:27

Débarquement

Intrigue 2


Le temps avançait si rapidement. Cela devait faire une demi-journée que le groupe de délinquant était parti. Tous les colons étaient désorganisés. Il fallut un moment aux nouveaux arrivants pour attirer l'attention de la foule avant de parler. Certains arrivèrent de la jungle et remarquèrent que tout le monde était en train d'écouter un récit sur leur nouveau chez soi. Ils étaient tous en jubilation sur le récit ! Il y avait un des hommes qui tenait la tête de cet ocelot ! Ses paroles étaient animées et donnaient envie d'en savoir plus.

« Nous avons trouvé cette grotte. Nous y sommes rentrées et ne savions pas qu’elle était gardée par cette bête ! Après une longue lutte ! Nous avons réussi à la tuer ! Gardons en mémoire Maya, Jeff & Tyler ! Ils ont sacrifié leur vie pour nous. »

Un homme monta sur le rocher qui servait à ce moment d'estrapade. Il mit une main sur le dos de son compagnon pour essayer de le calmer ! Il fallait le dire... Ce soir allait être le soir de la libération. Il fallait que tout ce beau monde soit uni ! Qu'il soit tous présent ou absent, ils n'avaient pas le temps d'attendre. Tout le monde commençait à sentir ce froid descendre ! Il fallait se dépêcher !

« Je demanderais à tout le monde de me suivre. La température baisse extrêmement vite. Cela n'est pas normal. Il faut ramasser le plus de bois possible pour le ramener à notre nouvelle maison. Je vous laisse cinq minutes pour y participer ! »

Les colons s'organisèrent. Ils commencèrent à marcher prenant des morceaux de bois où il en trouvait. Cela devenait presque vital. Certains planifiaient déjà quand il serait là-bas. Certains étaient nerveux par la situation. On pouvait entendre : « Tu sais où il nous emmène ? » Un meurtrier le regarde avec un sourire : « Dans un lieu silencieux où il attendra que tu sois seul pour te tuer. » Ils partirent dans un fou rire. C'était vraiment tué ou se faire tuer. Certains l'avèrent compris à ce moment. Après quelques minutes de marches, ils virent une imposante entrée d'une grotte. Il leur demanda de suivre. Tout le monde levait la tête pour voir cet imposante architecture de pierre. Ils suivirent une galerie, pour finalement tomber dans un immense espace où il ferait ce feu cette nuit. Vous avez senti ce froid devenir plus fort, continuant de descendre à vous glacier le sang. Il faut se dépêcher de faire ce maudit feu. Le temps est compté.

Si vous avez loupé le départ des personnes pour la navette, vous vous êtes perdu. Il faudra attendre que quelqu’un soit venu vous chercher ! Essayez de rester au chaud. Créez un nouveau rp pour décrire cette expérience.  Vous verrez apparaître Mother Nature (PNJ) au bout d’un moment qui vous fera décrire à quel moment cela sera une question de vie ou de mort. Attention, vos personnages n’en sortiront pas intacts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
•• Messages : 75
•• Points : 2041

MessageSujet: Re: Intrigue 1, deuxième partie : Course contre la montre   Mar 8 Oct - 19:41



Intrigue 1, deuxième partie
Course contre la montre
Croisant les bras, la jeune femme décida de suivre le groupe et d’observer le leader qui semblait les amener dans un endroit meilleur. Sur le chemin, elle respecta les consignes qui étaient de prendre le plus de bois possible pour ne pas mourir de froid cette nuit. La jeune femme savait déjà qu’elle allait se blottir contre les bras de sa sœur pour avoir chaud. Elle s’était concentrée sur le moment en la perdant de vue une seconde. Son instinct lui soufflait qu’elle n’était jamais loin d’elle. Rose était toujours là. Toujours présent, cela la réconfortait. Elle aimait sa sœur plus que tout au monde. Elle se demandait qu’est-ce que ce meurtre lui avait fait ? Qu’est-ce qu’elle ressentait aujourd’hui de la culpabilité ? Non… Elle doutait de cela. Elle souriait d’un sourire angélique à une personne en commençant à parler avec comme si c’était banal. Elle trouvait une conversation sur le débarquement. Cela avait été assez dur pour certaines personnes. La jeune femme s’attendait à voir quelque chose d’unique. Ils arrivèrent devant cette entrée. On aurait cru que Dieu l’avait construit pour eux. Plongée dans l’obscurité avec amie les torches, ils finirent par arriver dans cette immense place. Le froid était moins présent. Je suivais des personnes pour poser mes bouts de bois par terre. Vers d’autres, Lorelei calculait un peu tout. Ici, elle n’avait plus besoin de se racheter envers qui ce soit ? Ce fut à ce moment qu’elle eut envie de trouver sa sœur pour lui parler de tout et n’importe quoi. C’était elle qui prenait les décisions. C’était cette personne qui était sa plus grande alliée. Elle se baladait entre les personnes comme un radar pour trouver sa cible.

Un homme s’interposa et se trouva devant elle. Elle lui accorda un doux sourire. D’une voix innocente, elle le nargua : «  Donc tu es sorti de prison ? ». Elle s’approcha de lui pour redresser ses vêtements. Le jeune homme la repoussa en criant sur elle : « C’est même toi qui m’a mis dedans ? Je te jure que je me vengerais. ». Oh, il était si mignon. Lorelei leva son petit doigt pour avoir affaire à la foule qui les regarda. Faisant sa petite mine de badass, elle le regarda droit dans les yeux : « Tu ne dois pas être au courant que moi et ma sœur avons a tué un homme. Rien ne m’empêcherait de venir pendant que tu dors pour te faire regretter chacune de tes paroles. ». Une voix à glacer le sent. Cela lui plaisait bien de jouer le rôle. Elle lui passa à côté. Il se poussa même de son chemin. Elle arrivait presque à sentir la peur. Elle se posa sur un rocher pour observer la suite des événements. De cet endroit, elle pourrait peut-être apercevoir sa sœur ? Ceci restait énigmatique.

▲ ▲ ▲ ▲ ▲ ▲



    LA  SOEUR  SOUMISE  / LA VICTIME 
    « - I’ll fix everything, just the way it was before and she’ll see.
    - You can’t repeat the past.
    - “You can’t repeat the past”, of course you can!
    »