Partagez | .
 

 C'est mieux que la télé. | Pv. Caleb S. Ward

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
•• Messages : 968
•• Points : 2599

MessageSujet: C'est mieux que la télé. | Pv. Caleb S. Ward   Sam 28 Sep - 21:42



C'est mieux que la télé.
Nouveaux commentateurs
Il était arrivé sur terre, sur cette terre où leur ancêtre avait fait tellement de choses : la guerre, les prouesses et la signature de leur extinction. La nature avait repris ses droits. L’humain n’était qu’un jouet pathétique. Ce fut les pensées auquel Kara pensait pendant qu’elle avait abandonné son ami pour qu’il se repose. Ses sentiments étaient en vrac. Sa nausée n’arrivait pas à la quitter. L’atterrissage l’avait tourmenté. Vous pouvez dire que tout pouvait la tourmenter. Absolument tout. L’impression guettait Kara. La jeune femme avait l’impression d’être une enfant qui a une peur incontrôlable du noir. Les cauchemars ne la quittèrent jamais la nuit. Elle voyait toujours des choses horribles. Si elle était devenue comme cela, cela était bien pour une raison. Elle croyait en l’Ark bien pour une raison. Son père était le seul à détenir le secret de son enfance. C’était de sa faute. Il l’avait juste laissé une seconde. Kara s’était enfuie pour se cacher et lui faire peur. Ses yeux virent le vrai visage de l’homme, un visage qui marqua ses nuits. Levant les yeux au ciel, on pouvait voir l’Ark en orbite. Il était une petite tâche là-haut dans le ciel. En reposant son regard au sol, la jeune femme avait envie de se changer les idées. Son esprit voyait toutes ses têtes. Elle s’arrêta sur une personne qui était légèrement exclue. Il regardait les personnes. Ses pas la conduisent à lui. Un sourire sur ses lèvres, elle redevint enjouée, cachant la vérité au monde. Elle se mit à ses côtés pour essayer de voir ce qu’il voyait. Un grand sourire et un regard rempli de curiosité, elle le regarda en mettant ses mains sur ses hanches. Sa voix résonna dans les airs d’une façon enjouée et en même temps si remplie de doute.

« Salut. Je suis contente de voir un visage familier. J’espère que je pourrais compter sur toi ici… »

Détaillant son visage, elle le revoyait sur l’Ark. Son instructeur avait été malade. On peut dire que cela avait été un coup monté de la part de toute l’unité. Un ras-le-bol général, ils avaient mis une substance qui l’empêcherait de venir si rapidement. Il avait du manger quelque chose d’avarié. Si vous voyez ce que je veux dire, Kara se rappela toujours de cette combine. Un remplaçant était venu. Kara n’était pas en meilleur état de sa forme. Il s’était occupé d’elle. Il l’avait surtout obligé à dormir en lui disant qu’il ferait la garde. Rien ne pouvait l’expliquer, mais sa présence était pour elle une source de protection. Elle se sentait invisible. Elle sortit de son songe pour le regarder. Elle voyait les gens s’agitaient légèrement. Deux hommes avec un visage assez sombre se tournaient autour de manière à savoir qui serait le soumis ou le dominant. Un seul mot retentit dans sa tête. Cela était le mot : stupide. Les hommes pouvaient être stupides. La jeune femme finit par lâcher un soupir en rigolant légèrement de nervosité. Son regard regarda à nouveau Ward pour adresser un sourire. Elle finit par lâcher avec la plus grande plaisanterie du monde.

« Promets-moi de ne jamais devenir comme ça. » Lâchant un rire, elle reprit : « Nah, vraiment et ils sont sensés être de grand criminel. Je suis presque dessus. Ils ont dû voler le jouet de leur petite sœur... »

La jeune femme le scruta à nouveau en levant ses yeux au ciel une seconde et secouant sa tête pour montrer à quel point ces soi-disant criminels… N’était vraiment pas tous là pour faire peur. Ils avaient pensé à quoi l’Ark. C’était un moyen de s’en débarrasser d’accord… Mais il avait envoyé des jeunes avec une mentalité d’une adolescente à ses premières règles. La jeune femme le regarda en continuant en jouant la comédie. Il était le seul à détenir la vraie clé. Il savait qu’elle était à la solde de l’ark. Donc il devinerait facilement qu’elle lui disait le pourquoi elle était ici. La raison que l’Ark avait trouvée.

« J’ai fait des jours de prison parce que j’aurais tenté d’empoissonner mon officier et je lui ai donné un coup de poing. Je suis devenue une prisonnière à la suite et ils ont voulu se débarrasser de moi. J’ai du viser le mauvais officier ! C’est con, non ? »

Cela était une part de vérité. Elle était celle qui lui faisait toujours regretter quelques choses. Elle avait déjà mis du somnifère, des constipants ou des produits qu’il le faisait rester sur les toilettes. Il préférait lui en faire baver que de la dénoncer. D’ailleurs, il l’avait même mis une fois comme punching-ball dans les exercices pour montrer des prises. Toutes les 5 secondes, Kara était sur le dos sans comprendre comment. Cela lui avait permis à la longue de pouvoir être meilleur et plus discipliné encore. Pis pour le coup de poing, c’était un jour quand il l’avait réveillé en sursaut… Bon d’accord, elle avoue. Elle n’avait pas aimé un ordre et ses commentaires. Elle l’avait frappé. Quelques jours plus tard, on lui avait proposé ce billet pour se rendre sur l’Ark… Il fallait l’avouer… C’était une sacrée promotion. Ce fut son père qui la poussa. Kara était sûre qu’il l’avait poussé pour s’éloigner de son excuse fétiche : son travail. Elle devait discuter avec les gens et non plus les communiquer tel un robot sur les passerelles. Elle regarda la foule pour poser une autre question.  

« Pourquoi tu es ici, toi ? »

▲ ▲ ▲ ▲ ▲ ▲