Partagez | .
 

 You stole me ! | Pv. Mattheus E. Stevenson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
•• Messages : 968
•• Points : 2487

MessageSujet: You stole me ! | Pv. Mattheus E. Stevenson   Lun 23 Sep - 12:08



You stole me !
Asshole !
La jeune demoiselle semblait se remettre de son mal du voyage. Elle avait trouvé un moment pour elle pour se remettre un peu sur pied. Le visage toujours aussi pâle, elle devait marcher un peu pour se remettre en état. Le bruit du crash avait de l’éloigner les bêtes ou un danger potentiel. Même si le danger potentiel était ces détenus. La jeune femme décida de quand même tenter le coup. Elle retourna vers l’entrée du vaisseau pour s’éclipser par le côté de la navette, en regardant une dernière fois derrière elle pour savoir si elle était suivie. Il ne semblait pas qu’une personne en particulier faisait attention à elle. Elle sauta sur le tronc pour le franchir et s’aventurer dans la forêt. Ses pieds avancèrent. Son regard était émerveillé par le spectacle de la terre. La pesanteur était ce qu’il l’intriguait le plus. Un simple saut n’était plus le même. L’effort fourni n’était plus le même. Kara remerciait le ciel d’avoir suivi un entraînement sur l’Ark. Tout cet entraînement était une bénédiction. La jeune femme regarda par terre pour prendre un bout de bois. Légèrement humidifié, il avait dû pleuvoir quelques jours auparavant. Elle essayait d’imaginer le contact de la pluie contre sa peau, contre son visage et imaginer quel goût cela pouvait bien avoir. La jeune femme se concentra sur le vent. Les regrets, qu’elle avait eus dans la navette à l’atterrissage,  avaient disparu. La joie l’emportait. Un large sourire, on aurait dit une gosse en train de découvrir son nouveau jouet. Malheureusement, sa solitude recherchée fut coupée par quelque chose ? Ou par quelqu’un ?

La jeune femme sentit les poils se dresser sur sa peau. Ses sens en alerte, elle sursauta en arrière en direction de la source du bruit. Elle le vit. Un jeune homme l’avait suivi. Ses yeux analysèrent la scène pour découvrir qu’il avait marché où il y avait le plus de feuilles mortes. Son regard changea pour devenir méfiance. Son sourire s’éteignit sur son visage. On pouvait dire que Kara s’était mis en mode fait gaffe, sinon je te bouffe. La distance devait être maintenue. Il se s’approcherait pas d’elle. Elle mettrait un point d’honneur là-dessus. Elle peut vous le promettre en crachant et en levant une main ? Mais cela ne serait pas très glamour pour une dame, non ? Une question vint dans sa tête qu’est-ce qu’elle lui voulait ? Pourquoi était-il là ? Elle n’arrivait pas à mettre un nom, mais elle reconnaissait. Kara avait passé des nuits et des nuits à avoir peur du noir et d’être seule à cause de lui. Il avait commis un crime qui la mettait hors d’elle. Un grognement s’échappa d’elle. Elle finit par aboyer légèrement contre Mattheus E. Stevenson. C’était plus fort qu’elle.

«  J’imagine que tu n’es pas venu faire une simple promenade ! Qu’est-ce que tu fais là ? »

Un poil agressif, un poil d’un froid glacial, un poil de méfiance, cela faisait une touffe d’énervement. Comment un homme comme lui avait pu faire ça ? Quel mal avait-il pu en tirer ! Les images de son cauchemar lui revinrent dans sa tête. Elle était seule dans la salle de communication. Elle sentait quelqu’un la plaquer contre le mur pour la faire souffrir. Elle se réveillait toujours à un certain moment. Son adrénaline battait plus rapidement dans ses veines. La jeune femme n’avait pas envie d’avoir de confrontation. C’est pour quoi elle s’avança vers lui pour le contourner pour retourner en direction du vaisseau. Il croyait quoi ! Il pourrait l’avoir comme ça ! La jeune femme serrait son sac contre elle. Il n’aurait rien d’elle. Absolument rien. Même si c’était un mec beau et charmant, il avait commis un crime qui lui avait faire des films toute seuls. La jeune femme voulait l’éviter comme cela avait été au programme. Elle commença la manœuvre. L’erreur, cet être humain était aussi doté de jambes. Elle croyait quoi. Qu’il allait la laisser partir comme ça ? Pis quoi encore, t’es pas dans un dessin animé là !

« Je retourne à la navette. »

Finit-elle par lâcher. Son instinct lui disait de partir le plus rapidement possible, sinon elle allait le regretter assez rapidement. Elle le sentait venir. Elle sentait son coup arriver. Pourtant, elle préféra croire une version ou tout le monde rentrait content. S’il était là, c’était bien pour une chose, non ?

▲ ▲ ▲ ▲ ▲ ▲




    E S P I O N N E  D E  L ' A R K
    « Travailler. Je n'avais que cela pour me faire des illusions et fuir la réalité. Des choses ne changeront pas comme cette rivalité familiale. Je resterais dans mon esprit de gagnant. Même s'il y a tellement à perdre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the100.forumactif.org/t39-m-kara-seavers-le-coeur-d-une-f
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: You stole me ! | Pv. Mattheus E. Stevenson   Lun 23 Sep - 17:35


I stole you
Ft. Kara

Il y avait telelment de gens, de cris, d'excitation, ça n’explosait les tympans. Ils pourraient pas se la fermer par hasard. De moi-même je les aurait fait taire. Mais bon, il fallait avouer qu'il y avait de quoi être excité. Tout autour de nous était bien plus beau que dans nos rêves. Je gardais une certaines distances envers les autres colons. Mon regard dévisageant chacun d'eux, les étudiant tous comme de potentiels futurs ennemis. La plupart me connaissaient, et je les connaissais. Mais je ne comprenais pas qu'on m'évite. Franchement j'étais clairement pas le plus dangereux ici. Mais c'est la vie, tuez autant de gens que vous voulez, on vous regardera encore. Mais violez une petite vierge naïve et vous devenez le pire des monstres. Franchement incompréhensible quoi ! Et puis c'est pas comme-ci j'avais recommencé. Bien que l'idée commençait à me passer par l'esprit quand je voyais toutes ces jolies filles se déhancher à quelques pas de moi. Ou bien même des mecs ôtant leurs hauts pour exhiber leurs abdos et profiter des rayons de soleil sur leur peau laiteuse. J'esquissais un léger sourire en coin. Mes yeux se posèrent ensuite sur des tas de provisions éparpillés par tout. Quel bande d'idiot. J'avais qu'à tendre les bras pour pouvoir observer quelqu'un mourir peu à peu de faim. Mes provisions à moi étaient cachées. C'était l'une des premières choses que j'avais faîte. Je saisissais d'ailleurs une pomme rouge dans laquelle je croquais. Avant d'avancer de quelques pas. Puis mon regard se porta sur une fille qui allait s'enfoncer dans la forêt. Je la reconnus assez facilement, Aàrhon m'avait souvent parlé d'elle, et j'avais put voir enfin son visage quand ils avaient eu un accrochage à l’atterrissage. Miss Kara Seavers, elle avait évité mon regard pendant tout le voyage. C'était en grande partie ce qui m'avait donné envie de la suivre. Je l'avais donc fait. M'habituant peu à peu à marcher sur le sol Terrien. C'était pas comme dans l'Ark. Mais je m'adaptais rapidement, c'était une question de survie quand on était un délinquant de mon style. Je finis par marcher sur des tas de feuilles mortes, elles étaient encore humides, il devait avoir plut. Ainsi, les feuilles étouffaient les bruits de mes pas. Je continuais donc à suivre cette Kara, un sourire sadique aux lèvres. Promenons nous dans les bois...juste toi et moi....Elle finit par s'arrêter, ce qui me fit comprendre qu'elle m'avait repéré, elle se retourna aussitôt. Je sentais le dégoût et la peur dans son regard. Ce qui accentua mon sourire. Elle aussi me prenais pour un monstre. Pas très aimable de juger quelqu'un sans le connaître.  «  J’imagine que tu n’es pas venu faire une simple promenade ! Qu’est-ce que tu fais là ? » Je souriais, elle avait dit cela sur un ton agressif, autoritaire. Je laissais pétiller un éclat de malice dans mes yeux, passant une main dans mes cheveux en bataille. Croquant dans la pomme que je tenais toujours. La fixant toujours dans le plus profond des yeux. "C'est pas prudent de se promener seule, qui sait ce qui pourrait se cacher dans ses bois." Ma voix était suave, charmeuse, manipulatrice avec une touche d'insolence. « Je retourne à la navette. » Je me décalai, lui bloquant le passage. Un sourire toujours aux lèvres, croquant de nouveau dans la pomme. "Tu me laisserais seul ici ? C'est pas très aimable de ta part...une si jolie fille." Mes doigts glissèrent sur son visage alors que je souriais toujours. Puis je reculais. M'adossant à un arbre face à elle, mais assez proche pour l'empêcher de partir, on s’amusait tellement ! Je voulais vraiment savoir ce qu'elle faisait là, et ce qui poussait Aàrhon à la détester. Elle avait l'air sympa comme ça. "T'inquiète, si je voulais te violer tu serais sûrement déjà par terre à essayer de te débattre. Hum, si tu savais comment son regard m'excitait, elle était tétanisée la pauvre ! Oh tu dois penser que je suis un monstre pas vrai ?" Je lui adressa un clin d'oeil. Elle pouvait me traiter de monstre, je n'en étais pas un, je n'étais qu'une arme de vengeance. Non, celui qui avait détruit Elena, le frère de ma victime, lui était un monstre. J'en faisais encore des cauchemars. Je ne pouvais pas me réveiller avant de la voir entrer à l’hôpital. J'enviais le bourreau de la femme que j'aimais, lui étais mort et n'avait plus à le vivre nuit après nuit.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
avatar
•• Messages : 968
•• Points : 2487

MessageSujet: Re: You stole me ! | Pv. Mattheus E. Stevenson   Mar 24 Sep - 21:23



You stole me !
Asshole !
C’était une chose sûre. Il n’allait pas la laisser partir aussi facilement ! Elle aurait dû en douter. Cela devait être si beau de jouer comme ça. Elle avait envie de prendre son sourire pour le lui faire avaler. Sauf qu’il était impossible. Peut-être qu’il s’étoufferait avec un bout de pomme. Sa voix la fit légèrement frissonner. Elle devait le prendre comme un sauveur. Se promener toute seule ! Il… Elle en perdait les mots tellement. Elle était verte. D’ailleurs, elle recula pour ne pas qu’il se rapproche d’elle. Mais c’était trop tard… Tous les délinquants étaient une menace. Aàhron était… Mais elle le détestait ! Ce n’était pas aussi grave ! Elle pouvait le mettre avec eux. Son regard bleu se perdit un instant dans celui du monstre. Elle avait entendu parler des gens de lui de cette manière. Il avait un air d’ange, presque innocent. Pourtant, elle ne se laisserait pas duper. Elle sentit ses doigts se poser sur son visage. Sous son contact de nouveaux frissons la parcourra. Elle recula sa tête pour arrêter ce jeu. Il ne se jouerait pas d’elle. Elle se retint en se plantant légèrement les ongles dans sa main. La douleur l’aidait à se maîtriser légèrement. Cela la rassurait de le voir s’écarter et prendre des distances. Elle en fit de même pour ne plus s’approcher de lui, de son cauchemar. Il n’était pas un monstre. Il était la personne qui avait alimenté ses cauchemars. Sa voix retentit à nouveau. Kara analysa chacun de ses mots. Cette vision retentit dans sa tête comme une cloche. Kara regarda la pomme qu’il avait prise. En plus, il s’était servi dans les provisions justes comme ça. Elle avait presque envie de lui sauter au cou pour qu’il s’étouffe. Il vint rajouter le tout avec un clin d’œil. C’était aussi drôle que ça. La jeune femme le regarda droit dans les yeux.

« Je pense que tu te débrouillerais très bien tout seul. Tu n’es pas un monstre. T’es un cauchemar. Je ne sais pas pourquoi tu as fait ça. C’est le geste qui me dégoute. Cette fille... »

Oui, cette fille. Elle ressentait de la compassion. Vous pouvez dire que c’est le truc des femmes de se soutenir. Kara n’aimait pas être blessé. On ne faisait pas une chose à autrui… Si on ne voulait pas qu’on lui fasse. Sa mère lui avait raconté des histoires sur leur famille… Comment tout cela avait bien pu finir ! La souffrance pouvait animer bien des choses. C’était ce que sa mère lui avait transmis comme le fait de ne jamais juger une personne. Et elle le faisait, ce n’était pas tellement la personne qui la dégoutait… Son geste était impardonnable. Un regard rebelle, la jeune femme prit possession sur son visage. Sa colère était une source qui servait à tenir et à survivre. Kara le regardait se délecter de sa pomme. Le visage toujours légèrement pâle, on pouvait presque croire qu’elle venait de sortir d’une tombe quelques heures auparavant.

« Dans ce cas, je répète ma question : qu’est-ce que tu me veux ? Ça doit t’amuser… Racontez ta petite histoire. J’espère que tu t’es bien délecté et que ça valait ton séjour en prison. »

Sa voix vibrait surtout sous la colère. Pis pour qui il la prenait ! La jeune femme avait subi une formation militaire ! Il croyait quoiqu’elle se laisserait faire comme ça. Qu’elle était une faible ! Non, elle ne l’était pas. Elle poussa un soupir pour reprendre son calme et ne pas perdre le contrôle. Il en était hors de question. La jeune femme pensa à son meilleur ami qui s’était embarqué dans le voyage. Sa dernière pensée fut pour Aàhron qui lui souriait. Secouant légèrement de tête pour se sortir cette image… c’était n’importe quoi ! La jeune femme se calma. Elle croisa légèrement les bras. Elle reprit et cette fois… Elle se surprit d’elle-même de lui répondre presque perplexe et calmement.

« Donc allons droit au but. Tu as une question en particulier ? »

C’était une chose vraie. Cela ne servait à rien de se mettre dans tous ses états. Gardant son calme et étant une personne très changeante (voir bipolaire), elle reprit ses esprits. Elle n’espérait juste pas qu’il fasse exprès de la tendre à nouveau. S’il s’approchait, elle ne resterait pas aussi calme. Elle chassa tout de sa tête. Elle repensa à son instructeur qui lui demandait de faire le vide pour garder le contrôle. Elle soupira à nouveau, montrant son impatience.

▲ ▲ ▲ ▲ ▲ ▲




    E S P I O N N E  D E  L ' A R K
    « Travailler. Je n'avais que cela pour me faire des illusions et fuir la réalité. Des choses ne changeront pas comme cette rivalité familiale. Je resterais dans mon esprit de gagnant. Même s'il y a tellement à perdre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the100.forumactif.org/t39-m-kara-seavers-le-coeur-d-une-f
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: You stole me ! | Pv. Mattheus E. Stevenson   Dim 6 Oct - 17:18


I stole you
Ft. Kara

Mon visage était fermé comme à son habitude. Je chassais ces pensées qui risquaient de m'affaiblir. Je devais rester fort, sur mes gardes. Je sentais cette tension entre elle et moi. Mais aussi le dégoût que je voyais dans ses yeux. Ce genre de regard qui me donnait envie de vraiment être un monstre. Je pourrais la prendre là, être assez brutale pour qu'elle n'ai plus la force de se lever et la laisse allongée ici, sur le sol de cette forêt, proie facile pour les prédateurs que devait cacher cette Terre. Je n'en faisais cependant rien, gardant mon calme, adossé à mon arbre. Croquant une nouvelle bouchée de pomme. « Je pense que tu te débrouillerais très bien tout seul. Tu n’es pas un monstre. T’es un cauchemar. Je ne sais pas pourquoi tu as fait ça. C’est le geste qui me dégoute. Cette fille... » Je la regardais, mes yeux azurés dans les siens, elle semblait sincère...du moins sur le fait que je n'étais pas un monstre mais un cauchemar...franchement les gens étaient rapidement excessif ! J'avais rien d'un cauchemar. Et puis j'étais sur qu'au fond d'elle même elle devait être heureuse de voir mon merveilleux visage dans ses rêves...elle ne s l'avouait pas voila tout.
« Dans ce cas, je répète ma question : qu’est-ce que tu me veux ? Ça doit t’amuser… Racontez ta petite histoire. J’espère que tu t’es bien délecté et que ça valait ton séjour en prison. » Je la fixais droit dans les yeux, j'avais été gentil jusque là mais si elle continuait avec ce genre de phrase, j'allai vraiment devenir méchant. Au moins Aàrhon n'aurait pas à la supporter pas vrai ? Il pourra me remercier plus tard. C'est un coup de main entre amis. « Donc allons droit au but. Tu as une question en particulier ? » Je fronçais les sourcils. Non non non. Je n'étais pas de cet avis. "Oh ma chérie...on a tout notre temps, pourquoi vouloir se presser et aller droit au but comme tu le dis ?" J'avançai vers elle. Croquant de nouveau dans la pomme avant de la jeter plus loin, enfonçant ensuite mes mains dans les poches de mon pantalon. "Revenons-en à ce geste qui te dégoûte veux-tu ? C'est vrai...la pauvre fille n'avait rien fait. Elle n'avait rien demandé à personne si ce n'était un petit ami gentil et protecteur pas vrai ? Tu semble en savoir beaucoup sur moi. Ce qui je crois est vraiment étrange puisque mon dossier est resté secret...bon cela dit, il doit y avoir des fuites dans la sécurité pas vrai ? Peut-être des gardes ont parlé de moi en t'apportant ton repas...en prison évidemment. Quoi qu'il en soit tu ne connais qu'une partie de l'histoire. Et non ne t'en déplaise, je n'aime pas la raconter dans son entièreté. Mais j'aime encore moins me faire traiter de cauchemars par une si jolie fille. Alors soit, je ferai vite. Le frère de cette fille a violé la seule personne que je n'ai jamais aimé...il l'a violée devant moi, me forçant à la regarder souffrir. Elle est devenue cinglée...totalement folle à cause de lui. Si après ça...je suis encore un cauchemar je crois que tu devrais revoir tes priorités." Ma voix était à la limite entre le froid et le sensuel. Je voulais en savoir plus sur elle. Et pour ça elle devait tout savoir sur moi. Ça m'intriguait vraiment qu'elle sache déjà mon  histoire. Mais bon, pas mal de gens ici avaient dut la raconter à d'autres. "De toute façon, on est tous hors la loi ici." Je m'approchais encore n'étant plus qu'a quelque centimètres d'elle. Je glissais doucement, tendrement, mes mains sur ses hanches. Ancrant mon regard dans le sien. "Je voudrais vraiment savoir ce qui déplaît à Aàrhon chez toi...tu semble être vraiment parfaite" Je pouvais sentir sa respiration contre moi. Je sentais mes instincts naturels apparus lors du viol refaire surface. Des envies violente...assouvir mes désirs...je les refrénais cependant. Gardant le souffle calme, le regard posé. J'affichais un sourire satisfait avant de me pencher en avant. Effleurant doucement les lèvres de la blonde avant de nous lier dans un baiser plus appuyé. Sous le choc, elle laissa ses lèvres entre-ouvertes. Assez pour que je brise cette barrière unissant également nos langues. Je sentais mon moi sadique. J'étais le cauchemar de cette pauvre fille, et au fond d'elle même, elle devait penser que ce cauchemars devenait réalité. Alors que pas du tout. Je n'avais aucune envie de la violer. Juste de rigoler un peu
 

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
avatar
•• Messages : 968
•• Points : 2487

MessageSujet: Re: You stole me ! | Pv. Mattheus E. Stevenson   Dim 6 Oct - 19:17

You stole me !

Asshole !
C’était dur de savoir s’il disait la vérité. La jeune femme le poussait à bout. Elle croyait le voir. Il était peut-être un ange déchu, mais il n’aura pas de compassion de sa part. Plus je parlais plus le délinquant me regarder. C’était assez dur de quitter son regard azuré. C’était comme si un prédateur vous regarder. Vous vous sentiez incapable de bouger. Kara était debout sur ses deux pieds. Elle voulait bouger, mais son corps restait sur place. Il semblait toujours s’amuser. Il semblait vouloir quelques choses : jouer avec elle. Il s’avança d’un premier, puis d’un second. Il jeta la pomme au loin. Kara siffla entre ses dents pour ce gâchis. Il mit ses mains dans ses poches. Pourquoi n’avait-elle pas reculé ? Pourquoi n’avait-elle pas réagi ? Il était trop prêt. La jeune femme buvait ses paroles. La jeune femme le laissait parlé. Son cas, elle ne l’avait connu pas par les dossiers de l’Ark. C’était un camarade qui l’avait arrêté qui avait rigolé sur le sujet avec Kara, qui était déjà assez perturbée. Elle tiqua aux mots : jolie fille (et plus tard parfaite ?). Elle recula légèrement la tête comme si ce mot lui donnait de la révulsion. Jamais, on ne lui avait dit ça. Cela était totalement feu. Peu d’estime pour elle-même ? Aucune. La jeune femme trouvait joli un processeur ou trouver joli une peinture… Mais elle… Elle l’écoutait en apprenant à le connaître. Cela semblait être la vérité. Devait-elle le croire ou non ? Le jeune marqua un point. Kara était aussi une hors de la loi. Il fallait qu’elle se le rentre très rapidement dans le crâne. La demoiselle ne rendit pas compte qu’il s’était approché si prêt. Quelques centimètres les séparaient. La colère et la peur semblaient s’être transformées en curiosité. Elle sentit ses mains se poser sur ses hanches. La proie semblait hypnotiser par le prédateur. Mon regard le défiait toujours. Je voulais savoir ce qu’il me voulait. Il prononça des mots qui l’animèrent d’un sentiment nouveau. Aàhron la détestait point. Il ne fallait pas aller voir plus loin. Pourquoi la trouvait-il parfaite ? Pourquoi était-il si prêt ? La jeune femme s’en doutait. Elle sentait sa respiration si près d’elle. Son sourire s’était installé. Il se rapprocha encore et encore. Elle entrevit ses lèvres pour prendre une respiration qui restait dans son coup. C’est là que ses lèvres effleurées les siennes. Il brisa la frontière pour échanger un baiser qu’elle répondit, en étant tellement perdue dans une spirale de confusion. Elle visualisa un instant le visage de son rival. Ce baisait n’avait rien d’un cauchemar. Il n’avait pas compris. Elle le repoussa bien trop tard après avoir commis cet acte. Son premier baiser. Elle réussit à lui donner une baffe, assez forte pour lui laisser une marque.

« Tu n’as pas le droit de me voler mon… pr…premier baiser ! »

La jeune femme restait toujours devant lui. Elle n’avait plus peur. La colère pouvait l’aveugler, mais il était hors de question qu’il le lui vole quoi ce soit ! Et la vision de Aàhron, elle voulait lui donner une deuxième baffe. Il valait mieux qu’elle se contrôle. Donc c’était ça. Il savait une vérité sur elle. Il croyait savoir quoi ce soit. Personne ne la connaissait vraiment. Elle possédait de nombreux secrets qui la définissaient. Kara ne s’éloigna pas de lui. Mettant sa main sur ses habits, elle se pencha pour l’embrasser, posant ses lèvres contre les siennes. Elle gouttait à nouveau à ce fruit interdit qui avait le goût de la pomme d’Ève. Elle le repoussa pour reculer. Elle fit des pas pour ne plus sentir ses mains sur elle. Elle ne comprenait pas pourquoi elle l’avait fait. C’était pour se prouver une théorie. Elle ne le vit pas cette fois. Ses yeux étaient remplis d’incompréhension.

«  On est tous des hors la loi… Mais on n’a pas tous commis le même crime ! Tu ne connais pas ma vie. Tu pourras aller rigoler avec Aàhron. C’est vraiment drôle, n’est-ce pas ! Je l’ai repris. Je sais que c’est débile ! Mais je ne veux pas que tu aies ce premier baiser ! Tu… »

Kara n’avait jamais compris ce désir d’un homme pour une femme. Elle ne savait pas ce qu’un baiser pouvait faire comme dégât. Pourquoi avait-elle pensé à Aàhron ! Elle posait tellement de questions avant. Elle ne savait plus quoi penser. La jeune femme était au milieu de la forêt. Un homme désirable l’avait embrassé, aimant ça. Le problème, c’était qu’elle avait imaginé que c’était Aàhron qui l’embrasser. Elle ne pensait plus cas lui. Il était pire qu’un cancer.

« Tu n’as cas retourné vers lui maintenant ! Il sera sûrement content que tu te sois joué de moi ! Ben tu attends quoi ! Tu es plus vicieux comme un serpent ! »

Décidant de tourner les talons pour partir à reculant, elle regarda s’il le suivait pas. S’il avait eu ce qu’il voulait. S’il était fier de son geste. Cela devait lui faire rire. Il se prenait pour qui ? Elle était incapable de fuir pourtant. Ce n’était pas à elle de fuir. C’était à lui. Il ne devait pas comprendre non plus pourquoi elle l’avait embrassé. Ce n’était pas vrai… Pourquoi avait-il fait ça ? Pourquoi ? Pourquoi ?

«  Pourquoi tu as fait ça ? »

Finit-elle par le dire.

▲ ▲ ▲ ▲ ▲ ▲




    E S P I O N N E  D E  L ' A R K
    « Travailler. Je n'avais que cela pour me faire des illusions et fuir la réalité. Des choses ne changeront pas comme cette rivalité familiale. Je resterais dans mon esprit de gagnant. Même s'il y a tellement à perdre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the100.forumactif.org/t39-m-kara-seavers-le-coeur-d-une-f
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: You stole me ! | Pv. Mattheus E. Stevenson   

Revenir en haut Aller en bas
 

You stole me ! | Pv. Mattheus E. Stevenson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Belle victoire de Stevenson
» William Stevenson ~ «N’attends pas que les choses arrivent… Il vaut mieux être surpris qu’être déçu»
» Stevenson Vs Bellew
» At least we stole the show [PV Mathys, Dale & Hiro]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 100 ::  Amazonia :: ▲ Forêt :: • Navette de débarquement-